Du vélo par la voie du dépassement

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Du vélo par la voie du dépassement
De gauche à droite : Laurent Tremblay, Nathan McCraig, Carolyne De Courval, Geneviève Mathieu, Stéphane Bergevin, Mathilde Brodusch, Christine Lévesque, Édouard Villeneuve et Olivier Bisson. (Photo : courtoisie)

CHAMBLY. Le 15 juin, cinq élèves de première secondaire ont relevé un défi de taille alors qu’ils ont parcouru, à vélo, soixante-six kilomètres de Bromont à Chambly.

Au nom de la persévérance scolaire, les valeureux écoliers ont vaillamment chevauché leur monture métallique. Accompagnés de trois enseignants et de quelques parents, les élèves ont parcouru cet intimidant itinéraire en 2 heures 52 minutes, soit un très bon temps selon Stéphane Bergevin, responsable du Club Cycliste les Forts. « Ce résultat va au-delà des espérances. Les jeunes n’ont jamais eu une aussi bonne vitesse. Rouler en peloton a créé l’effet d’entraînement », fait valoir Stéphane Bergevin, enseignant de français à l’école secondaire.

Persévérance

Ils étaient quatorze à s’inscrire en novembre. Or, ils ont été cinq à aller jusqu’au bout de leur engagement. Basé sur la persévérance et le dépassement de soi, ce projet n’a pas été une sinécure. « Certains jeunes étaient de nouveaux initiés au vélo de route. L’entraînement intérieur a débuté en janvier par l’entremise de deux séances à progression graduée de spinning afin de travailler la puissance et l’endurance. Ensuite, en avril, nous avons amorcé les excursions. Toujours de façon progressive, nous avons fait des trajets de vingt-cinq à quarante-sept kilomètres », décrit le fondateur du club cycliste. « S’ajoute au volet persévérance le fait que, lors des entraînements extérieurs, les élèves ont été confrontés à de grands vents. Gants, mitaines, manteaux ont été de mise la plupart du temps », bonifie M. Bergevin.

« Une portion de ces jeunes ne faisait pas de sport et n’était pas très active. »

– Stéphane Bergevin

Résultat

L’implication et l’effort génèrent des résultats positifs. Accueillis au fort Chambly par les sourires des membres de leur famille, les participants ont récolté le fruit de leur dur labeur. « C’est un sentiment de grande fierté, d’accomplissement qu’ils ont vécu. Ils sont allés plus loin, ils ont repoussé leurs limites », exprime Stéphane Bergevin.

Un legs

Cette initiative a fait boule de neige et ce n’est que le début de l’aventure. « C’est une démarche familiale. Les frères, les sœurs et les amis ont été témoins du cheminement et veulent s’inscrire. Des parents ont même réintégré le cyclisme au sein de leur mode de vie afin d’accompagner leur enfant », avance l’enseignant. « Une portion de ces jeunes ne faisait pas de sport et n’était pas très active. Les mener à changer cette habitude et à adopter un rythme de vie plus sain fait aussi partie du mandat », conclut l’homme, pour qui le cyclisme représente une passion.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de