Du pickleball à la maison

Par Martine Veillette
Du pickleball à la maison
Jocelyn Gaillardetz montre comment s’exercer au pickleball à la maison. (Photo : capture d’écran)

Comme la majorité des sports, le Club de pickleball de Chambly, dont les membres s’entraînaient à l’hiver dans un gymnase, a dû cesser à la mi-mars. Pour garder la main et la forme, le club a demandé à un des cofondateurs de présenter une capsule pour s’exercer à la maison.

Dans la vidéo, Jocelyn Gaillardetz a reproduit sur un mur une ligne, à 36 pouces du sol, représentant le filet. Il a aussi tracé une ligne au sol à 17 pieds du mur. Il précise avoir mis des cibles afin de pratiquer la précision. « C’est important de ne pas frapper la balle de façon aléatoire et de donner une intention où on veut l’envoyer. Si on joue un mois ou deux à frapper n’importe comment sur le mur, c’est possible que quand on recommence, on ait besoin d’adaptation », explique-t-il dans la vidéo. Il y présente trois aspects à pratiquer pour développer et conserver les notions de base.

C’est Pierre Morin, président et cofondateur du club, qui a demandé au résidant de Carignan et joueur d’élite de créer cette vidéo. « Ça montre aux gens comment se tenir en forme pour ceux qui sont capables de faire l’installation. Il est un des fondateurs avec moi. Il est maintenant rendu dans un club d’élite », souligne-t-il.

M. Morin affirme « espérer qu’il n’y ait pas d’autres vidéos » parce qu’ils auront repris le sport. Cependant, il pourrait en avoir de nouvelles si le confinement perdure.

Le président ne craint pas pour l’avenir du club fondé en 2017 et qui rejoint 95 membres. Des joueurs le font également en fauteuil roulant. « On est un club social et sportif. Même si on ne développe pas d’élite, des joueurs gagnent des tournois », dit-il fièrement. Ça a été le cas à celui de Magog tenu le 7 mars.

« Ça montre aux gens comment se tenir en forme pour ceux qui sont capables de faire l’installation. » – Pierre Morin

Une saison écourtée

Habituellement, la session en gymnase a lieu de janvier à mai. Depuis la mi-mars, les entraînements en gymnase sont arrêtés. Pour le moment, M. Morin ne sait pas ce qu’il sera possible de faire pour eux cette année.

« Peut-être qu’on va finir la saison à l’intérieur, peut-être qu’on devra attendre l’été. Faudra voir si on aura le droit de jouer à l’extérieur. On pratique surtout en double. C’est plus compliqué de ne pas avoir de contact que si on joue en simple. Il est aussi possible qu’on doive mettre une croix jusqu’à l’automne », affirme-t-il.

M. Morin poursuit « on espère pouvoir jouer même si c’est seulement en juillet ». Le club suit les recommandations de la Ville ainsi que de la Fédération, qui joint plus de 5 000 membres au Québec. Selon le président du club de Chambly, le sport gagne en popularité dans la province. Lui l’a découvert aux États-Unis.

Nouveautés pour 2020

Le club prévoyait certaines nouveautés pour 2020. M. Morin ne sait par contre pas si les initiatives pourront être mises de l’avant.

Le club, qui voulait rajeunir la moyenne d’âge, souhaite organiser une clinique d’essai pour attirer la clientèle plus jeune. « C’est un sport plus facile à pratiquer que le tennis pour les personnes âgées », précise-t-il. Le président estime que la moyenne d’âge du club est autour de 55-60 ans.

La clinique, si elle a lieu, s’adresserait aux jeunes qui ont plus d’une dizaine d’années. M. Morin soutient qu’en bas de cet âge, ça peut être plus difficile pour un enfant de tenir la raquette.

De plus, la Ville de Chambly prévoyait installer des filets de façon semi-permanente sur la patinoire au parc des Patriotes. « À partir du moment où il n’y aura plus de glace, la patinoire sera dédiée au pickleball », indique le président.

Si les membres ne peuvent pas en profiter cette année, ils pourront le faire dans les prochaines années, estime-t-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires