Documentaire sur la violence conjugale

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Documentaire sur la violence conjugale
Tommy Harvey dirigeant les acteurs lors du tournage de Guerrières. (Photo : courtoisie)

Tommy Harvey, cinéaste chamblyen de 17 ans, a présenté, le 8 juin, son documentaire Guerrières au Café du Parquet, à Montréal.

Le jeune homme vient tout juste de compléter son secondaire. Pourtant, il aborde de gros enjeux au sein du documentaire, qu’il a réalisé et présenté dans le cadre d’une soirée-bénéfice. Guerrières donne la parole à cinq femmes ayant été victimes de violence conjugale. L’unité d’action nous est racontée par plusieurs voix, soit celles de victimes d’une relation toxique.

« La violence conjugale est un fléau. La justice n’agit pas. Les ressources sont manquantes et plusieurs victimes sont laissées à elles-mêmes dans d’atroces souffrances », explique Tommy Harvey quant à ses motifs d’association au projet. « La violence conjugale est encore un sujet tabou, autant dans notre société que dans le monde entier. C’est donc dans le but de diminuer cette violence que nous nous sommes impliqués dans la production de ce documentaire », ajoute le réalisateur dont les propos surprennent, compte tenu de son âge.

Soirée-bénéfice

Quatre mille dollars ont été recueillis lors de cette soirée et ensuite remis à la fondation La Maison des Guerrières. Cette entité est une initiative de Martine Jeanson, auteure du film Guerrières. La fondation a pour but d’aider les femmes et les enfants victimes de violence conjugale, d’abus, de viol et d’inceste.

« La violence conjugale est encore un sujet tabou, autant dans notre société que dans le monde entier. » – Tommy Harvey

Cheminement impressionnant

Tommy Harvey, réalisateur, assistant à la réalisation et auteur, détient une feuille de route qui n’est pas piquée des vers. Il a déjà une dizaine de productions à son actif et quelques prix et nominations. Dans cette liste, on dénote le Prix du public au Festival du court-métrage jeunesse de Longueuil pour son film (Con)Valescence, en 2016; le Prix du public au Festival du court-métrage jeunesse de Longueuil pour son film Undercover, en 2017 et le Prix du public au Festival de Films de la Montérégie pour son film Undercover, en 2018.

Boîte de production

Accompagné de son acolyte Geneviève Guérin, Tommy Harvey dirige la boîte de production Diversion Images, la boîte ayant produit le film Guerrières. « Nous avons à cœur de soutenir et d’encourager tant les créateurs d’expérience que ceux de la relève. Pour chacun de nos projets, nous priorisons le sentiment d’appartenance et d’épanouissement de chaque individu », termine Tommy Harvey, cinéaste émergent qui déborde de créativité.

Le film Guerrières devrait être présenté à nouveau lors de cinéconférences se déroulant à Montréal, à Québec, à Sherbrooke, à Joliette et peut-être à Gatineau.

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Johanne TailleferMariève Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
newestplus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Mariève
Guest
Mariève

Tommy, un ami formidable qui se donne à son maximum pour montrer ce qu’il sait faire. Une personne aimée par beaucoup de personne et ne passe pas inaperçue par sa gentillesse. Toutes les personnes qui ont la chance de le côtoyer sont tous bien chanceux et je suis une de ces personnes. Bonne continuité Tom ! Tu m’érites tous les honneurs !

Johanne Taillefer
Guest

bravo à vous tous , la solidarité et collaboration sont des facteurs de changements, plus on en parlera ouvertement plus les choses avanceront , je sais de quoi je parle ici pour l’avoir vécu moi-même psychologiquement .