Districts 1 et 2 de Marieville : un duel à surveiller dans l’un, une élue dans l’autre

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Districts 1 et 2 de Marieville : un duel à surveiller dans l’un, une élue dans l’autre
Sylvain Lapointe et David Jourdain s’affrontent, Geneviève Létourneau est réélue. (Photo : courtoisie)

Dans le cadre de la campagne électorale et à l’aube de l’élection municipale du 7 novembre, le Journal de Chambly s’entretient chaque semaine avec les candidats de deux districts de chaque municipalité. À Marieville, les candidats du premier district, et la conseillère élue par acclamation dans le deuxième, brisent la glace.

Pour l’unique joute électorale qui s’y opère entre le conseiller sortant, Sylvain Lapointe, et le nouvel aspirant en politique, David Jourdain, le premier district monopolise l’attention.

Dans le premier district

Le premier district est le plus grand de Marieville, intégrant à la fois la campagne au nord de la ville et les nouveaux développements, dont celui dans le boisé. Le conseiller sortant, Sylvain Lapointe, s’y présente comme candidat indépendant. Ayant été maire de Marieville de 1993 à 2002, il est également connu pour son implication au sein de l’organisme COVABAR en tant que directeur général. « Bien que l’on se présente pour représenter un district, on travaille en équipe au conseil. Je partage avec mes confrères la valorisation du travail d’équipe et l’objectif de faire avancer l’ensemble de la communauté. Les changements climatiques seront un enjeu prioritaire en matière de réorganisation du territoire, d’entretien de nos infrastructures, tant souterraines que terrestres. Il faut vraiment changer notre vision du développement du territoire pour s’adapter à la nouvelle réalité », énonce-t-il.

Moins connu, son opposant, David Jourdain, réside depuis dix ans à Marieville. L’enseignant au secondaire est également marié et père de famille. Il en est à sa première campagne électorale en tant que candidat et se présente aussi à titre d’indépendant. « Si je me présente, ce n’est pas du tout par insatisfaction quant à ce qui a été fait, mais par désir de contribuer à l’épanouissement de ma ville, pour l’aménagement et l’environnement du territoire, notamment en augmentant le réseau cyclable à Marieville. » Il souhaite également faire asphalter le dernier tronçon de la route des champs entre Marieville et Richelieu, et faire ajouter de la végétation dans les espaces publics.

Dans le deuxième district

Dans le deuxième district, la conseillère Geneviève Létourneau a été réélue par acclamation comme en 2017. Cette dernière travaille comme coordonnatrice au Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire. Lorsqu’elle dresse le portrait de ses réalisations en tant que conseillère, elle inclut sa contribution pour que « chacune des écoles primaires de Marieville ait une cour d’école digne de ce nom, et l’installation d’un débarcadère à l’école de Monnoir ». Elle sera motivée par plusieurs projets, dont la concrétisation du plan stratégique, les projets liés à la bibliothèque, les infrastructures sportives. Elle mentionne également le désir de doter la ville d’une piscine creusée. « On était déjà assez avancés dans ce projet, mais il faut que les subventions soient au rendez-vous. » L’entretien du patrimoine bâti, dont l‘église de Marieville, et la réfection des infrastructures font aussi partie de ses préoccupations.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires