Deux récompenses à l’école Le Tremplin

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Deux récompenses à l’école Le Tremplin
Linda Fortin, directrice générale adjointe, et Valérie Côté, directrice à l’école le Tremplin, accompagnées de l’équipe gagnante. (Photo : courtoisie)

Le 30 mai dernier avait lieu la cérémonie de remise des Prix inspiration Patriotes 2021 du Centre de services scolaire des Patriotes (CSSP), au cours de laquelle ont été dévoilés les lauréats de chacune des cinq catégories et du Prix Coup de cœur.

L’événement, qui a réuni près de 140 convives, se tenait à l’école secondaire De Mortagne, à Boucherville. « Plusieurs projets ont été pensés et développés pour améliorer la qualité de vie de nos élèves lors de la pandémie. Grâce à ces projets, nous sommes en mesure de réaliser notre mission d’offrir à nos élèves, jeunes et adultes, l’accès à des services éducatifs de qualité et de favoriser leur réussite scolaire. De les outiller afin qu’ils contribuent de façon active et responsable à la société » a déclaré Luc Lapointe, directeur général du CSSP.

Prix Innovation
Cette catégorie permet de souligner les qualités et l’originalité d’un projet novateur impliquant un changement, une amélioration ou la mise en œuvre d’une pratique probante.
C’est l’école Le Tremplin, à Chambly, qui a gagné le projet intervenant pivot.
Ce projet fait référence à la création d’un comité de partenaires avec, au centre de celui-ci, un intervenant pivot. Celui-ci agit comme « protecteur » des jeunes vulnérables dans le but de favoriser leur réussite éducative et de diminuer le risque de bris de services, particulièrement lors des transitions, par la mise en place de mesures spécifiques et personnalisées. L’intervenant pivot idéal est un intervenant scolaire significatif dans la vie du jeune. À l’école Le Tremplin, les éducateurs scolaires ont tous été formés pour jouer le rôle d’intervenant pivot.

Les élèves font face à des défis de plus en plus importants, principalement sur le plan de la santé mentale et des traumas. Ces constats obligent les intervenants de l’école à modifier leurs pratiques et la manière d’accompagner les jeunes lors des transitions difficiles, dans leur réussite éducative et dans la persévérance scolaire.

Prix Milieu de vie
Cette catégorie a permis de souligner un projet qui contribue au développement et au maintien d’un environnement physique et psychologique stimulant, sain et sécuritaire pour chaque individu.

C’est l’école de La Mosaïque, à Saint-Basile-le-Grand, qui a été désignée récipiendaire du projet gagnant grâce à des activités rassembleuses au sein de l’établissement.

Pendant l’année scolaire 2020-2021, la direction de l’école de La Mosaïque a orchestré des activités rassembleuses afin de briser l’isolement associé aux contraintes de la COVID-19. Chaque mois, les membres du personnel ont développé des activités thématiques pour les élèves. Il s’agissait d’activités « clés en main » afin de ne pas ajouter à la tâche déjà importante des titulaires. Il pouvait s’agir de la décoration des portes de classes, de la fabrication de cartes, d’un concours de châteaux de neige, etc.
Ces activités ont été grandement appréciées par les enseignants et par les élèves; la participation était donc toujours au rendez-vous. Même les parents ont eu la chance de participer à certaines activités. La mobilisation et la participation de toute l’équipe-école et des élèves ont mis un baume sur une situation difficile. Le projet a eu des effets bénéfiques sur le cheminement des élèves et a encouragé un climat sain dans l’équipe. Cela a également permis aux membres du personnel de vivre au quotidien les valeurs choisies par l’école, soit le plaisir, le respect et l’ouverture.

Prix Collaboration
Cette catégorie a permis de souligner un partenariat ou une concertation indispensable à la mise en œuvre d’un projet, notamment par le partage de meilleures pratiques. C’est le projet Inukshuk de l’école Le Tremplin qui l’a emporté.

Ce projet s’est déroulé sur plusieurs années dans sa réflexion, sa conception, son développement et sa mise en œuvre. Il a été créé par les intervenants de l’école Le Tremplin, en collaboration avec un agent de développement de l’équipe de Boscoville. Il permet notamment au personnel de créer un environnement positif, cohérent, prévisible et propice aux apprentissages, qui tient compte de l’individualité et du parcours de vie des élèves en difficulté. De plus, il met en pratique des interventions adaptées qui permettent de prévenir et de réduire la possibilité que des gestes soient vécus comme une nouvelle atteinte traumatique. Après leur passage à l’école, les élèves repartent avec des acquis en lien avec des valeurs telles que le respect, la responsabilisation et la persévérance. Ces valeurs sont les premières pierres de l’Inukshuk.

Le comité d’implantation ainsi que l’agent de développement de Boscoville ont développé les outils nécessaires au Soutien au comportement positif (SCP) pour créer et maintenir un milieu propice aux apprentissages. Ce climat positif, prévisible et sécurisant permet de soutenir efficacement les comportements des élèves et les interventions de l’ensemble du personnel. Le travail de collaboration avec le Centre Jeunesse et Boscoville a été essentiel afin de mettre en place ce projet aussi rapidement. À la rentrée scolaire 2019-2020, tout le personnel de l’école Le Tremplin avait été formé sur les outils à implanter. L’Inukshuk symbolise la solidarité, l’entraide, la force du travail d’équipe et la pérennité.

« Nous avons découvert tout au long de la soirée des projets étonnants et inspirants. Et il ne s’agit probablement que d’un mince échantillon de toutes les belles choses qui ont été accomplies dans nos milieux au cours des deux dernières années. Je suis persuadé que nous n’avons pas fini d’être étonnés et inspirés au cours des années à venir » a conclu M. Luc Lapointe. (FK)

Partager cet article