Des voleurs de chats à Chambly?

Des voleurs de chats à Chambly?

Une résidente de Chambly suspecte son voisinage, convaincue que l’un de ses riverains a tenté de s’emparer de son chat de race abyssine avant de le retrouver, après une tournée porte-à-porte.

Le 22 juin, vers 19h, le chat de Chantal d’Amour s’est enfui puisqu’un membre de la famille a ouvert la porte. Afin de le retrouver, elle a installé, le lendemain,  des pancartes sur les boîtes postales ainsi que dans les épiceries et elle a écrit sur les médias sociaux. Les personnes avec qui elle a parlé l’ont rassurée à lui disant que les abyssins ne s’éloignent pas beaucoup de leur maison.

En fin de journée, elle a eu l’idée de demander à ses filles d’aller cogner aux portes des appartements du bâtiment en face de sa demeure pour voir si quelqu’un ne l’avait pas trouvé. Dix minutes plus tard, son chat est revenu à la maison, comme par miracle.

Mme D’Amour est donc convaincu que c’est un de ses voisins qui lui a volé.

«Il avait un harnais avec notre numéro de téléphone. Les gens qui l’ont pris le savaient très bien», soutient-elle.

«Notre chat fait partie de la famille. Ç’a été très difficile avec mes enfants. Ma fille de 15 ans a pleuré toute la journée. C’est son bébé. Elle dort avec lui. C’est criminel de voler les animaux des gens», déplore la mère.

Elle affirme qu’une dizaine de chats auraient été volés dans son quartier et qu’ils n’ont jamais été retrouvés. Sa voisine, Sonia Bourdon, renchérit dans le même sens. Son chat, qui allait à l’extérieur, n’est jamais revenu depuis le 30 novembre. Il n’avait pas de collier, mais il était opéré et dégriffé. «Je pense que c’est un vol, car il était super routinier. Je crois qu’il serait revenu dès que la personne qui l’a pris l’aurait laissé sortir, mais on dirait qu’elle le garde enfermé dans la maison», déclare-t-elle.

Les deux femmes racontent que sur la page Facebook Les NousNous de Chambly plusieurs chats perdus ont été signalés dans le secteur. Une dame qui habite à 10 minutes de marche de chez Chantal D’Amour indique aussi qu’au coin des rues Salaberry et Robert il y a toujours des pancartes de chats ou de chiens perdus sur la boîte postale. Néanmoins, rien n’indique que ces animaux ont été volés.

Du côté de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, aucun appel n’a été placé pour cette raison. Toutefois, Mme Bourdon confie ne pas avoir appelé la police.

Questionnée à ce sujet, Marie-Pier Letendre, technicienne en santé animale à la Clinique vétérinaire Anne-Le Seigneur, a indiqué qu’une seule dame l’a déjà appelé pour lui dire que quelqu’un avait volé son chat devant ses yeux.

Selon elle, la solution pour éviter ce genre de situation est d’installer une micro puce à l’animal. «Les colliers de chats sont faits exprès pour ne pas qu’ils s’étranglent, alors ils se détachent facilement», explique-t-elle.

Pour sa part, la responsable de la SPCA, Linda Robertson, indique qu’il arrive parfois que des voisins qui n’aiment pas les chats les enferment et les abandonne dans le bois.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de