Des villes invitent leurs citoyens à bouger

Par Martine Veillette
Des villes invitent leurs citoyens à bouger
Des cours de cardio en plein air sont offerts annuellement à Marieville. (Photo : courtoisie)

Des villes ont continué d’offrir des activités sportives extérieures afin de permettre à leurs citoyens de bouger malgré la pandémie.

C’est le cas de Carignan, de Saint-Mathias-sur-Richelieu et de Marieville. Chambly a, pour sa part, annulé cette programmation.

Carignan

La Ville de Carignan propose quatre activités différentes tout l’été. Les lundis, les citoyens sont conviés au métafit, avec Nancy Benfeito, et les mardis, à de la danse en ligne avec Lucie Lapointe. Ces activités sont données au Centre multifonctionnel. Les mercredis, ce sont des cours de yoga au parc Henriette et les vendredis, du cardio et du yoga au parc des Îles. Ces cours sont présentés par Pulsation Zen. Les informations pour chacun des cours sont affichées sur le site de Carignan. Ils sont offerts en juillet et en août.

LaVille souhaite ainsi que les Carignanois maintiennent de saines habitudes de vie. Elle a fait le choix d’offrir davantage de cours que par le passé, « car c’est une bonne forme d’activités qui permet de respecter la distanciation et les règles sanitaires ».

Puisque les cours s’offrent en plein air dans des endroits vastes, il n’y a pas de limite de participants et aucune inscription n’est obligatoire. La distance de deux mètres entre chaque participant est demandée. Ceux qui voudront utiliser les toilettes du centre multifonctionnel devront se désinfecter les mains.

« Nous avons décidé d’offrir des cours parce que nous étions en mesure de respecter les consignes de la santé publique.»  – Philippe Primeau

Saint-Mathias-sur-Richelieu

La Municipalité de Saint-Mathias-sur-Richelieu a mis à son programme le même nombre d’activités estivales que par le passé, soit pendant dix semaines. Les citoyens peuvent donc participer à du yoga au parc Wilson les lundis, du tai-chi au parc des Voiles les mardis, de la Zumba le mercredi ou le vendredi au 37, chemin des Épinettes.

Les cours sont assurés par les mêmes professeurs que par le passé. Ils sont offerts aux débutants et aux initiés. Ils seront annulés les jours de pluie.

« Nous avons décidé d’offrir les cours parce que nous étions en mesure de respecter les consignes de la santé publique, mais l’objectif derrière cette programmation est de permettre aux gens de sortir de chez eux pour faire une activité », indique Jean-Philippe Primeau, coordonnateur des loisirs de la Municipalité.

Le choix des lieux a été fait en fonction de ne pas avoir de grands rassemblements et permet de respecter la quantité maximale de 50 personnes. M. Primeau souligne qu’habituellement, le nombre de participants à chacun des cours est moindre.

« Les professeurs sont avisés qu’ils doivent respecter cette capacité afin d’offrir leurs cours. Pour le moment, les réservations ne sont pas nécessaires, mais si la capacité est difficile à gérer, nous mettrons en place ce principe pour faciliter la vie de nos enseignants », indique-t-il.

De plus, il est demandé aux participants d’apporter leur propre matériel pour pouvoir participer aux différents cours.

Marieville

Les activités « On bouge dehors » font partie de la programmation estivale habituelle de la Ville de Marieville. « Nous offrons chaque année ce type d’activité en plein air et c’est toujours apprécié. Le fait que ce soit une activité extérieure, dans un parc en pleine nature, nous permet de la tenir en cette période de COVID », souligne Marie-Ève Hébert, porte-parole de la Ville.

Cependant, le nombre de séances a diminué, passant de dix à trois cette année. L’un a eu lieu le 7 juillet et les autres séances sont prévues les 21 juillet et 4 août. Les cours sont donnés par Dominic Laflamme, entraîneuse certifiée, au parc Édouard-Crevier.

Aucune inscription n’est requise pour y participer. Afin de respecter les directives de la santé publique, les participants doivent apporter leur bouteille d’eau et leur tapis. Ils doivent également respecter les règles de distanciation physique.

« Sur place, avant le début du cours, nous nous assurerons que les deux mètres sont respectés. Comme le parc Édouard-Crevier est assez grand, nous sommes confiants », souligne Mme Hébert.

Chambly

À Chambly, on indique que cette année, ce type d’activité, présenté habituellement à la place de la Seigneurie, n’est pas proposé aux résidants. Micheline LeRoyer, directrice des communications de la Ville, précise que la programmation à cet endroit a été annulée à la mi-avril. « Toutes les décisions rattachées à la programmation estivale sont reliées à l’évolution de la situation de la COVID-19. La Ville tente de ne pas provoquer de rassemblements publics », dit-elle.

Elle ajoute que « présentement, la Ville analyse différentes options afin de peut-être bonifier sa programmation, si cela est possible, toujours en ayant un objectif important, celui de s’assurer de protéger la santé de ses citoyens ».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de