Des villes en désaccord pour renommer un tronçon de l’autoroute 10

Photo de Martine Veillette
Par Martine Veillette
Des villes en désaccord pour renommer un tronçon de l’autoroute 10

La Commission de toponymie du Québec étudie présentement la possibilité de renommer un tronçon de l’autoroute 10, entre le pont Champlain et Saint-Césaire, en l’honneur de Jean Lapierre.
La Commission a sondé les villes qui sont touchées par ce tronçon de 45 kilomètres afin de connaître leur position. Les élus des municipalités de Richelieu et de Marieville se sont montrés en désaccord avec cette proposition. Du côté de Saint-Césaire, les élus appuient la démarche. Toutefois, ils se questionnent à savoir pourquoi elle n’implique qu’un tronçon.
À Richelieu, la résolution adoptée le 1er avril stipule les raisons de ce désaccord avec « le projet d’attribuer le nom de Jean Lapierre uniquement au tronçon de 45 kilomètres de l’autoroute des Cantons-de-l’Est, tel que proposé ». On y indique que Jean Lapierre a été député fédéral de la circonscription de Shefford, qui se termine à Saint-Césaire. « Le tronçon proposé par la Commission de toponymie s’arrête à l’entrée de l’ancien comté de Shefford, qui est exclu », peut-on lire.
La Ville recommande que « si la Commission de toponymie souhaite attribuer un nom, quel qu’il soit, à l’autoroute des Cantons-de-l’Est, elle devrait l’attribuer à la totalité des 145 kilomètres composant l’autoroute des Cantons-de-l’Est, qui se situe entre Montréal et Sherbrooke. » Elle suggère donc à la Commission d’analyser de nouveau la question.
À Marieville, on indique que « le Conseil n’est pas contre l’idée d’honorer cette personnalité, mais plutôt en désaccord avec la nécessité de changer ce tronçon en particulier ».
Il n’a pas été possible de savoir si la Ville de Chambly avait reçu la même demande et quelle était la position des élus. Même chose pour Carignan.

« Si la Commission de toponymie souhaite attribuer un nom, elle devrait l’attribuer à la totalité des 145 kilomètres composant l’autoroute des Cantons-de-l’Est. » – Ville de Richelieu

Lettre

Dans sa lettre envoyée aux municipalités, la Commission mentionne étudier la possibilité d’attribuer le nom de l’homme politique au tronçon. Elle indique que l’autoroute 10 est traversée par 22 municipalités entre Montréal et Sherbrooke. Elle tente d’évaluer le niveau d’acceptabilité de ce projet et demande aux villes de lui mentionner si elles sont en accord ou non d’ici le 3 mai.
On y indique que le nom “ autoroute des Cantons-de-l’Est “ a été attribué à cette artère en décembre 1962.

Jean Lapierre

Jean Lapierre est décédé tragiquement dans un accident d’avion aux Îles de la Madeleine en mars 2016. L’homme, né en 1956, a été député libéral du Canada dans le comté de Shefford de 1979 à 1990. Ensuite, jusqu’en 1992, il a siégé comme député indépendant. En 1991, il a participé à la fondation du Bloc québécois.
Il a quitté la vie politique pour devenir analyste et chroniqueur dans les médias. En 2004, il a fait un retour en politique fédérale en étant élu député libéral dans la circonscription d’Outremont. Il a été nommé ministre des Transports du Canada. M. Lapierre a également été lieutenant politique du Québec du premier ministre Paul Martin.
L’homme politique a finalement mis un terme à cette carrière en 2007 pour revenir dans les médias.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de