Des restauratrices mettront la clé sous la porte après 14 ans à Chambly

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Des restauratrices mettront la clé sous la porte après 14 ans à Chambly
Le restaurant Les d'oeufs copines restera ouvert jusqu'au 27 mars. (Photo : Chloé-Anne Touma)

Après 14 ans à servir une clientèle des plus fidèles à Chambly, les restauratrices Kim Chaumont et Nancy Lemieux annoncent qu’elles mettront la clé sous la porte de leur commerce, Les d’Oeufs copines, dans deux mois.

Acheté par l’Agence KM, qui y aménagera ses bureaux, le restaurant situé sur l’avenue Bourgogne continuera de servir ses clients dans les conditions permises par le contexte sanitaire jusqu’au 27 mars, après quelle date il faudra lui faire ses adieux.

La pandémie, mais pas que…

« La pandémie a été la cerise sur le sundae, mais ce n’est pas la raison principale de la fermeture annoncée. Déjà avant, le milieu de la restauration souffrait du manque criant de main-d’oeuvre, et c’est encore pire depuis la crise sanitaire, ce qui fait partie des raisons qui nous poussent à fermer, explique la copropriétaire, Kim Chaumont. Nous aurions pu continuer sans faire faillite, mais aurions investi énormément de temps et d’énergie dans le restaurant, et pour pas grand chose. »

« (…) aujourd’hui, il faut être fou pour acheter une bannière et un restaurant. » – Kim Chaumont

Si l’annonce de la nouvelle est un choc pour bien des Chamblyens, Mme Chaumont admet que ses employés s’en doutaient, pour la plupart. « Les deux prochains moins seront forts en émotion. On a dû faire l’annonce en raison de rumeurs et de fuites sur les réseaux sociaux, alors qu’on ne prévoyait pas le faire tout de suite. Mais par respect pour nos clients et nos salariés, on officialise la nouvelle. L’un de nos employés a été bien surpris de l’apprendre, mais les autres savaient que j’étudiais pour faire autre chose », indique celle qui se réoriente professionnellement.

Une réorientation de carrière

« En ce qui me concerne, la quarantaine et la pandémie m’ont aussi ouvert les yeux sur mes priorités personnelles. Au-delà de l’aspect financier, j’ai trois adolescents et un conjoint, et aimerais pouvoir passer plus de temps de qualité avec eux, puisque je n’ai pu le faire autant que je l’aurais voulu durant ces 14 dernières années », admet la future ex-restauratrice, qui assure au journal qu’elle met la restauration définitivement derrière elle.

Kim Chaumont et Nancy Lemieux. (Photo : réseaux sociaux)

« Je ne compte pas du tout revenir sur cette décision dans un futur proche ou lointain. Par contre, étant donné que j’ai complété mes cours de courtier immobilier résidentiel, je vais continuer d’être extrêmement présente à Chambly, mais pas Nancy, car elle demeure à Saint-Basile-le-Grand et compte y travailler. Elle restera dans la restauration en tant que salariée. »

Un adieu à la bannière

Il ne faut pas non plus espérer voir la bannière être reprise ou continuer d’exister, puisque dès la fermeture du commerce, la marque Les d’Oeufs copines disparaîtra. « Ça, c’est vraiment en raison de la pandémie, car aujourd’hui, il faut être fou pour acheter une bannière et un restaurant. Alors on a vendu le fonds de commerce avec la bâtisse, qui elle m’appartenait. Cela m’attriste, mais je m’y attendais, car la restauration est devenue trop difficile, il faut l’avoir dans les tripes, et je l’ai toujours eue. Si je quitte maintenant le milieu, c’est pour rester sur une note positive. Nancy, elle, va continuer dans la restauration pour voir si elle aime toujours cela. »

Question aux lecteurs :

Comment réagissez-vous à cette annonce?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Sylvie TM
Sylvie TM
3 mois

Très triste… Je trouve réellement dommage de perdre l’accueil, le service et la disponibilité de ces deux serviables Copines… Chambly perd un pilier, mais perd aussi un endroit charmant pour se retrouver devant un bon déjeuner. Je ne crois pas que Chambly ai besoin d’un autre ‘bureau’. Depuis longtemps Chambly a besoin d’endroit pour garder les gens qui y sont attiré non juste pour son patrimoine naturel mais aussi pour ses attractions de choix.

Manon Sénéchal
Manon Sénéchal
2 mois

Je vous admire pour toutes ces belles années de services si chaleureux. Nous aimions toujours aller déjeuner chez vous. Un immense merci. Vous allez me manquer, nous manquer.
Bonne chance pour la suite. ❤🥰