Des quartiers plus vivants à Carignan

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Des quartiers plus vivants à Carignan
Carignan donne suite aux demandes des citoyens quant à leurs souhaits pour le réaménagement des parcs. (Photo : archives)

La Ville de Carignan met plusieurs projets en branle afin de répondre aux besoins de quartier de ses citoyens et de favoriser les rassemblements lorsque le contexte sanitaire le permettra.

La Ville a signé une promesse d’achat avec la fabrique de la paroisse de Saint-Joseph-de-Chambly afin d’acquérir les lots 2 598 034 et 2 598 035 de la chapelle Saint-Joachim, en vue d’y accueillir un pôle communautaire.

Un lieu de rassemblement

Y voyant un potentiel pour la création d’un lieu de rassemblement communautaire qui pourrait offrir plusieurs services de proximité, la Ville a saisi l’occasion d’acquérir les terrains situés dans l’axe des rues Henriette et Albani pour éviter qu’ils ne leur passent sous le nez. « Des promoteurs étaient déjà intéressés, on n’a pas perdu de temps. Pour éviter que ça devienne un endroit d’habitations, on a saisi l’opportunité qui s’est présentée à nous d’en faire l’acquisition, afin d’en préserver le caractère communautaire », explique le maire, M. Patrick Marquès, en entrevue avec le Journal de Chambly. « Étant donné que c’est un secteur qui se densifie avec l’école et la maison des aînés, on veut s’approprier cet emplacement pour l’aménager et en faire un lieu de rassemblement. Il y a déjà un règlement d’emprunt et l’acquisition va se faire sous peu. »

« Il y a déjà un règlement d’emprunt et l’acquisition va se faire sous peu. » – Patrick Marquès

Selon la conseillère du district concerné (4), Mme Diane Morneau, « ça permettra de trouver des solutions à certaines problématiques, comme le fait que les adolescents soient beaucoup plus confinés au territoire en hiver et en manque d’activités ».

Pour l’instant, aucune évaluation n’a encore été faite quant aux dépenses que le projet encourra, ni aucun échéancier. La population sera consultée avant tout aménagement du quadrilatère. « Ce n’est pas l’année prochaine que l’on aura le pôle. Ça va s’échelonner sur plusieurs années », de préciser le maire. « Il y a beaucoup de travail à faire, incluant l’aménagement de la rue Henriette, car elle devient comme une artère principale. »

En bonifiant l’offre municipale à cette intersection, la Ville espère également favoriser les déplacements actifs et encourager l’activité physique des résidants, tout en réduisant les déplacements automobiles.

« L’intersection des rues Henriette et Albani étant un centre névralgique, on s’attend à des changements à venir prochainement. On voit en cette récente acquisition une belle opportunité de créer un lieu de rassemblement. Ça génère de l’intérêt et on a plusieurs idées en tête quant à la manière dont on va l’aménager. »

Bonifier l’offre dans les parcs

Dans le cadre de la mise en préparation de son Plan directeur des parcs et espaces verts, la Ville de Carignan a sondé ses citoyens afin d’en connaître les besoins et commentaires. « La population a été sondée jusqu’au 11 janvier dernier, pour faire part de commentaires ou de demandes spécifiques. Étant donné que nous devons refaire le Plan directeur des parcs et espaces verts de l’ensemble du territoire, nous voulions savoir, du point de vue des citoyens, ce qu’il leur manquait dans leurs parcs et dans leur secteur pour combler leurs besoins sur le plan des infrastructures, qui peuvent aussi être sportives », nous informe le maire, M. Patrick Marquès, qui admet que les résultats du sondage n’ont pas encore été analysés. « On n’a pas encore pu en tirer des conclusions, mais on s’en servira quand ce sera fait pour orienter le Plan directeur des parcs et espaces verts. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires