Des promenades gratuites pour les aînés et personnes à mobilité réduite

Photo de Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Par Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Des promenades gratuites pour les aînés et personnes à mobilité réduite
Annie Gauthier promenant des passagers testeurs sur un vélo triporteur. (Photo : courtoisie)

Annie Gauthier a fondé À vélo sans âge Vallée-du-Richelieu pour permettre aux personnes aînées ou à mobilité réduite de profiter de promenades gratuites.

Le service À vélo sans âge (AVSA) Vallée-du-Richelieu se donne pour mission « d’offrir un sentiment de liberté au grand air » aux aînés ou aux personnes à mobilité réduite. C’est grâce à la participation de pédaleurs ou de promeneurs bénévoles qu’AVSA pourra bientôt proposer des balades gratuites à vélo triporteur à sa future clientèle. 

La fondatrice et ambassadrice du projet est Annie Gauthier, une citoyenne d’Otterburn Park qui a œuvré pendant 25 ans au sein d’OBNL. Souhaitant découvrir de nouveaux horizons, elle est retournée aux études en 2019 pour devenir intervenante en gérontologie. Celle qui se décrit comme étant « passionnée de vélo, de nature et de vieillissement inclusif », estime que le projet À vélo sans âge s’est imposé de lui-même. Elle a donc « sauté sur les pédales » en 2020 en se joignant au programme Mûr.e pour entreprendre, qui l’a accompagnée dans le déploiement du service AVSA dans la MRC.

« J’en rêve depuis 2013 (…) Ce jour va enfin arriver! » – Annie Gauthier

Le concept

Si l’objectif premier d’Annie est d’offrir des balades gratuites aux personnes âgées ou ayant un handicap de mobilité, afin qu’elles puissent à nouveau avoir accès au grand air, il s’agira aussi de développer de nouvelles relations sociales et intergénérationnelles.

Les services, qui seront offerts de juin à septembre, incluent des balades sur les pistes cyclables, des visites de quartier, des visites au marché public et la participation aux activités culturelles extérieures. Le tout dans l’idée de lutter contre l’isolement social, autant pour les passagers que les pédaleurs, et de favoriser une connexion avec la nature.  « Le concept À Vélo sans âge a été initié au Danemark, en 2012. Il existe maintenant dans pas moins de 52 pays. On en compte une cinquantaine d’antennes rien qu’au Canada anglais. Chaque antenne fonctionne de façon autonome. Au Québec, il existe une antenne basée à Westmount. »

Lorsqu’elle sera fonctionnelle, l’antenne développée par Annie sera la première à s’imposer au Québec francophone.
« J’en rêve depuis 2013, depuis que je connais le concept d’AVSA. Ce jour va enfin arriver! », s’émeut Annie.

« Au début, je m’imaginais toute seule avec un vélo, dans mon garage, à faire des balades de temps en temps, sans plus d’organisation. Puis, de fil en aiguille, ça a évolué. J’ai pris contact avec la MRC de la Vallée-du-Richelieu, qui s’est montrée très réceptive. »

Des services offerts en juin

Annie, qui attend la livraison de son premier vélo triporteur, estime que le déploiement pourra être prêt au début du mois de juin. « Les années prochaines, les promenades se feront même avant, soit dès le mois de mai. » En attendant, elle se concentre sur la formation de partenariats solides sur le territoire et s’adonne à faire des promenades « tests ».

Le projet se déploiera d’abord à Beloeil, puis plus tard dans les autres municipalités en collaboration avec des organismes locaux qui œuvrent auprès des aînés vivant à domicile et des personnes en situation de handicap. Le Parrainage civique de la Vallée-du-Richelieu fait partie des partenaires du projet.

« À Chambly, des citoyens ont manifesté le désir de démarrer une antenne AVSA à même leur ville, qui s’y prêtera bien, ne serait-ce que pour les magnifiques pistes cyclables de la ville, et les CHSLD et les RPA situés autour du bassin », suggère Annie. Parmi le comité citoyen de AVSA, on compte d’ailleurs la Chamblyenne Lucie Dandenault, connue pour son implication bénévole dans la région.

Rappelons que des balades gratuites en triporteur avaient déjà été offertes aux aînés par la Ville de Chambly, sous l’ancienne administration, à partir de 2012. Forte de succès, l’initiative avait été reconduite plusieurs fois. 

Pour soutenir le projet

Une campagne de financement est active jusqu’au 31 mai, avec pour objectif de ramasser 20 000 $ pour financer le projet. Il est possible d’y contribuer en se rendant sur le site Web https://bit.ly/don-velo. Un reçu fiscal peut être obtenu après le don. Les entreprises qui voudraient être commanditaires pour l’achat d’un vélo (coût d’un vélo entre 10 000 $ et 20 000 $) sont également sollicitées. Pour connaître les développements du projet, il suffit de s’abonner aux pages d’À vélo sans âge Vallée-du-Richelieu sur les réseaux sociaux.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Maryse Bernier
Maryse Bernier
7 mois

Super projet je vais en parler avec mon employeur pour un don

Annie Gauthier
Annie Gauthier
7 mois
Répondre à  Maryse Bernier

Bonjour Maryse, Il nous fera plaisir de transmettre plus d’informations à votre employeur. N’hésitez pas à le mettre en contact avec nous. Nous avons besoin du soutien de la communauté pour que ce service voit le jour à Chambly. Merci de contribuer à offrir le grand air aux aînés et aux personnes ayant des limitations !