Le comité de relance de l’aréna de Saint-Césaire s’active pour trouver un million de dollars

Le comité de relance de l’aréna de Saint-Césaire s’active pour trouver un million de dollars

Sylvain Létourneau, coprésident du comité de relance de l'aréna de Saint-Césaire.

Crédit photo : Martine Veillette

Les huit personnes formant le comité de relance de l’aréna de Saint-Césaire s’activent depuis décembre pour amasser du financement. Elles sont persuadées de réussir à dépasser leur objectif de trouver un million de dollars.

Plusieurs engagements financiers sont déjà confirmés, totalisant plus de 300 000 $. Des entreprises et des particuliers ont signé des ententes d’aide financière sur cinq ans avec le comité.

« On dépasse les 300 000 $ avec les ententes signées et si on comptabilise les verbales, c’est beaucoup plus que ça », soutient Sylvain Létourneau, coprésident du comité. L’objectif est toujours de récolter le million d’ici mars-avril. Il se dit « très confiant » d’y parvenir.

Le comité a entrepris un premier blitz de présentations auprès d’entreprises de la région. Jusqu’à ce jour, le projet a été présenté à une quarantaine d’entreprises manufacturières, commerciales et agricoles de la MRC de Rouville ou situées dans des villes limitrophes, ainsi qu’à des donateurs privés.

Les membres du comité, tous bénévoles, ont réparti les tâches selon leur expérience. Ils recevront en échange une visibilité selon le montant.

M. Létourneau se réjouit de l’intérêt que crée le projet de construction d’un nouvel aréna moderne et fonctionnel. « Il y a un bel engouement. Les gens embarquent dans le projet », dit-il.

De plus, un thermomètre, situé sur la route 112 à Saint-Césaire, permettra aux entrepreneurs et aux citoyens de suivre la progression de la campagne de financement. « Ça montre l’évolution et ça peut inciter ceux qui se questionnent à savoir si ça avance à donner eux aussi », estime le coprésident.

Une nécessité

Selon lui, obtenir une nouvelle patinoire est une priorité pour le secteur. « Quand la municipalité a fait son étude en 2014, les statistiques disaient que ça prenait une glace pour 20 000 habitants. La MRC en comprend 37 000. On a seulement une glace à Marieville. On est en carence. Il y a des jeunes et des adultes qui ne jouent plus parce qu’ils n’ont pas de temps de glace », souligne M. Létourneau.

« On travaille ardemment pour leur montrer que la communauté se mobilise. » – Sylvain Létourneau

L’aréna de Saint-Césaire a dû fermer ses portes en 2017. Le remettre aux normes coûtait trop cher. Il n’y a pas que les résidants de la municipalité qui sont touchés par cette fermeture. Tous ceux de la MRC de Rouville aussi, puisque plusieurs associations utilisaient du temps de glace.

Marieville

Pour l’instant, la seule glace accessible se trouve à l’aréna Julien-Beauregard, à Marieville. Celle-ci était gérée par le Centre sportif Rouville. La Ville devrait en prendre possession prochainement.

« Je me réjouis que l’aréna continue à Marieville. Un seul ne suffit pas et il ne faut pas perdre le seul qu’on a présentement », soutient M. Létourneau.

L’homme croit qu’il est primordial de travailler de concert avec Marieville pour offrir un service adéquat aux citoyens de la MRC. « On va bâtir le nôtre. Ensuite, il faut travailler main dans la main avec Marieville », dit-il.

L’aréna de Saint-Césaire sera municipal, mais aucune décision n’a été prise concernant la gestion. Le comité aimerait qu’il soit une propriété de la MRC et que toutes les villes s’en partagent les coûts. M. Létourneau mentionne toutefois que les maires formant la MRC ont déjà convenu de verser 300 000 $ pour la réussite du projet.

Aide gouvernementale

L’aréna ne pourra toutefois pas se construire sans l’aide financière des gouvernements.
M. Létourneau indique que le maire Guy Benjamin a multiplié les démarches auprès des instances gouvernementales afin de leur expliquer le projet.

« On travaille ardemment pour leur montrer que la communauté se mobilise. Ça va donner plus de force et un appui à la Ville pour obtenir des subventions », soutient le coprésident.

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de