Des outils pour le commerce électronique

Photo de Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Par Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Des outils pour le commerce électronique
La CCIVR participe au programme d’aide aux entreprises en cybercommerce. (Photo : archives)

Quelles sont les ressources disponibles pour aider les commerces à faire leur transition vers le numérique?

1. Des subventions

Sur le plan local, une initiative se met en branle pour aider notamment les membres de la Chambre de commerce et d’industrie de la Vallée-du-Richelieu (CCIVR) à franchir ce pas, inévitable pour beaucoup d’entre eux.

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et le Réseau des SADC et CAE (Sociétés d’aide au développement des collectivités et Centres d’aide aux entreprises) ont annoncé le déploiement d’une offre de services aux entreprises québécoises. Dans le cadre du Programme canadien d’adoption du numérique (PCAN), des subventions seront versées aux petites et moyennes entreprises pour développer leurs activités commerciales en ligne. Les entreprises admissibles recevront des fonds d’un montant maximal de 2 400 $ pour les aider à couvrir les coûts liés à l’adoption de technologies numériques et bénéficieront du soutien d’un réseau de conseillers en commerce électronique. La FCCQ et le Réseau des SADC et CAE embaucheront annuellement 260 jeunes conseillers en commerce électronique partout au Québec pour accompagner les entreprises dans le cadre de ce programme. « En aidant les PME du Québec à améliorer leurs activités commerciales en ligne, le programme PCAN s’inscrit comme un apport essentiel au développement d’une bonne stratégie numérique », a déclaré Julie La Rochelle, directrice générale de la CCIVR, avec laquelle l’ex-Chambre de commerce et d’industrie du Bassin de Chambly a fusionné en mai dernier.

2. Shopify, Prestashop ou Magento

Durant les deux dernières années, de nombreux commerces se sont rendus à l’évidence quant à l’importance d’offrir à leurs clients des options d’achat numérique. Ils se tournent ainsi vers des solutions en commerce numérique telles que Shopify, Prestashop ou Magento, dont les fonctionnalités permettent de gérer et de vendre des produits en ligne. Étant les plus reconnues et recommandées sur le marché, ces plateformes permettent à leurs utilisateurs de gérer leur catalogue produits et stocks, les commandes et les données de leurs clients, puis les paiements et les livraisons.

3. Un CMS facile à personnaliser

Pour les commerçants qui en sont à leurs débuts en création de site Internet et qui ne souhaitent pas se tourner vers un programmeur, on conseille généralement d’opter pour un simple système de gestion de contenu (CMS), tel que WordPress, qui permet de personnaliser son site Web en y intégrant divers gadgets et extensions. L’extension WooCommerce, pour le commerce électronique, y est justement complémentaire et permet de configurer rapidement un site de commerce en ligne. Notons que bien qu’il soit possible d’y monter un site Web performant de A à Z gratuitement, pour assurer une bonne expérience client, les modules à ajouter sont souvent payants et l’hébergement Web aussi coûteux, ce qui justifie parfois un budget significatif alloué au numérique.

Partager cet article