Des opposants à la préservation du corridor écologique dans le secteur centre de Carignan

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Des opposants à la préservation du corridor écologique dans le secteur centre de Carignan
Des propriétaires du secteur centre de Carignan redoutent le changement de zonage qui permettra de maintenir un corridor écologique de 80 mètres. (Photo : archives)

Un projet de changement de zonage pour la création d’un corridor écologique dans le secteur centre de Carignan fait des vagues, alors qu’un regroupement de propriétaires s’y oppose fortement.

Selon les informations obtenues par le journal, Marc Gagnon a été désigné pour représenter le groupe qui s’oppose à « l’élaboration possible d’un corridor écologique et des changements de zonage » relativement au secteur centre (H-333, H335 et H-337), et ainsi à « une expropriation déguisée ». La formation reproche à la Ville d’agir « à titre privé, tel un promoteur à l’égard de terrains ne lui appartenant pas », et exige que le secteur « soit intégré aux projets de l’école et de la maison des aînés », ou maintenu à une zone d’habitations résidentielles, ou que soient indemnisés les propriétaires concernés.

« C’est une exigence du ministère de l’Environnement de maintenir un corridor écologique. » – Patrick Marquès

Pas du ressort de la Ville

En entrevue avec le journal, le maire de Carignan, Patrick Marquès, a fait valoir que le changement de zonage pour la création du corridor écologique en est un imposé à la Ville, par le ministère de l’Environnement. « Quand la démarche a été entreprise pour la construction de l’école et de la Maison des aînés, il fallait un rapport écologique pour avoir une autorisation du ministère de l’Environnement. En juin dernier, à la suite de l’émission de ce rapport, le Ministère a exigé qu’un corridor de 80 mètres soit maintenu le long de la terre agricole pour permettre la construction. C’est une exigence du ministère de l’Environnement de maintenir un corridor écologique. Il partirait du sud de la carrière. Il est demandé à la Ville de faire les démarches nécessaires pour mettre la zone en conservation. Donc, ce n’est pas notre choix, même que ça nous a pris par surprise, car des études avaient déjà été faites en 2015 sur le territoire, dans le cadre de l’adoption du plan de protection des milieux naturels, à l’issue de quoi il avait été déterminé que le secteur centre était plutôt à développer. Je comprends évidemment que des propriétaires à qui l’on empêche d’y construire en soient surpris, mais c’est le cas aussi pour la Ville, et nous avons communiqué publiquement qu’il s’agissait d’une décision du ministère de l’Environnement. »

Sceptique, le regroupement dit attendre des réponses de la part des ministères de l’Environnement et des Affaires municipales, puis de la Ville de Carignan. Le maire, quant à lui, déplore que les revendications aient été faites sous le couvert de l‘anonymat. Le regroupement maintient qu’il s’entretiendra avec le journal lorsque ses démarches pour obtenir des réponses à certaines questions auront avancé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires