Des nouvelles du hockey mineur adapté

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Des nouvelles du hockey mineur adapté
Le hockey mineur adapté de Chambly donne des nouvelles. (Photo : archives)

Le hockey mineur adapté, qui permet notamment aux enfants atteints d’un trouble du spectre de l’autisme (TSA) de s’y épanouir depuis 2019, s’est fait discret depuis le début de la pandémie, comme beaucoup d’associations sportives. Rencontrée par notre journal, sa gérante, Julie Branco, nous en donne des nouvelles.

Depuis septembre 2019, les jeunes atteints d’un trouble du spectre de l’autisme (TSA) comme Colin, le fils de Julie, peuvent jouer au hockey de façon amicale au sein de l’Association du hockey mineur de Chambly (AHMC), qui a ajouté un programme de hockey adapté à son offre de services.

L’aventure pour mère et fils

« La première année, c’était gratuit pour tous. J’ai trouvé ça le fun. Mon fils étant un malade de hockey, j’ai décidé à l’époque de l’y inscrire sans le lui dire. Un soir, je lui en ai fait la surprise. Je lui ai montré la feuille d’inscription et il avait des étoiles dans les yeux. On lui a trouvé de l’équipement, il était content. Il jouait tous les samedis à Robert-Lebel ou à Isatis, toujours à la même heure », se remémore Julie.

« On croise les doigts pour que tout se passe bien et que l‘an prochain, en septembre, on puisse recommencer. » – Julie Branco

Le jeune Colin ne se doutait pas encore du fait que sa mère deviendrait la gérante de l’équipe. Son passé de joueuse, son expérience professionnelle en hockey à Longueuil et son leadership lui ont valu la confiance des autres parents. « À force de discuter et en sachant comment j’étais, ils ont décidé que j’étais la personne qu’il fallait pour gérer l’équipe. »

Freinés par la COVID

L’année passée, Julie avait le tournoi de Québec à organiser, un événement rassembleur et motivant pour tous, qui est malheureusement tombé à l’eau. « J’avais fait les réservations à l’hôtel, tout était prêt. Puis est arrivée la pandémie. La saison a dû s’arrêter plus tôt que prévu; le tournoi a été annulé. Des fonds amassés pour le tournoi ont été réutilisés pour la nouvelle inscription l’an dernier, pour la saison 2020-2021, qui a, elle aussi, été écourtée. Avec la pandémie, on a eu trois sessions l’année dernière et ça s’est terminé là », d’expliquer Julie.

Les fonds seront donc réinvestis pour cette année. « On croise les doigts pour que tout se passe bien et que l‘an prochain, en septembre, on puisse recommencer. Ce qui est dommage, c’est que les enfants ont grandi et que l‘équipement que leurs parents ont acheté ne leur fera peut-être plus. »

Julie espère aussi que ce service se fera connaître et qu’il prendra de l’expansion. « Même si nous ne sommes pas une ligue proprement reconnue, c’est tout comme! »

Bien que l’AHMC soit habituellement à la recherche de bénévoles et de commanditaires, ayant pour objectif d’amener davantage d’amateurs de hockey à connaître l’offre adaptée et à y inscrire leurs enfants, Julie indique qu’il est encore trop tôt pour lancer l’appel. Elle espère que de bonnes nouvelles pourront bientôt être annoncées par l’Association.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires