Tarif d’inscription au hockey: des frais justifiés

Par Martine Veillette
Tarif d’inscription au hockey: des frais justifiés
Plus de 425 joueurs évoluent au sein de l’Association du hockey mineur de Rouville. (Photo : archives)

Si certains parents sourcillent en voyant la facture d’inscription de leur enfant au hockey, les associations assurent ne pas faire « un cent » avec les tarifs chargés.

Des parents de l’Association de hockey mineur Rouville ont été surpris de constater une hausse. Le président de l’association, Yan Verhoef, explique que cette année, le coût d’inscription inclut 80 $ pour la participation à des tournois, ce qui n’était pas le cas par le passé.

« Avant, on n’incluait pas les tournois et les parents devaient débourser de leurs poches durant la saison. Là, ils n’auront plus besoin de sortir de l’argent à moins que l’équipe ne participe à un troisième tournoi. Si l’on prend le coût total, ce n’est pas plus élevé », mentionne-t-il.

Les prix varient d’une catégorie à l’autre, mais demeurent les mêmes pour tous les joueurs, peu importe leur ville. L’association regroupe huit municipalités. Le plus grand écart de prix se situe entre l’inscription au prénovice et le novice. Une mère a justement signalé au Journal que le prix avait doublé pour inscrire son enfant de 7 ans comparativement à l’an passé. M. Verhoef précise que, rendu au niveau novice, la saison est plus longue et les parties commencent à être surveillées par des arbitres.

« Dans une saison régulière, l’argent est dépensé. On ne fait pas de profit. On réussit à dégager du profit lors des tournois. » – Yan Verhoef

Louer la patinoire

Près des deux tiers du budget de l’association sont consacrés à la réservation d’heures de glace à l’aréna. Le président soutient que malgré que la Ville de Marieville soit devenue propriétaire de l’aréna Julien-Beauregard, à Marieville, les prix n’ont pas changé cette année. Les responsables négocieront ceux de la prochaine saison en février ou en mars.

Pour chacun des joueurs, l’association doit payer en moyenne 60 $ en frais d’adhésion à la ligue à Hockey Québec et à Hockey Richelieu. Ensuite, elle débourse pour les arbitres, les marqueurs, la formation des entraîneurs qui eux, sont bénévoles, ainsi que pour vérifier les antécédents judiciaires du personnel.

« Dans une saison régulière, l’argent est dépensé. On ne fait pas de profit, assure-t-il. On réussit à dégager du profit lors des tournois. » Il ajoute que le détail du frais d’inscription est accessible lors des assemblées générales annuelles.

L’an dernier, le tournoi avait été moins rentable, puisqu’au moment des inscriptions, soit en août et en septembre, l’aréna était fermé. Il était alors sous la direction du Centre sportif Rouville et, faute de paiement à Hydro-Québec, la société d’État avait coupé l’électricité. Le tournoi devrait mieux se positionner cette année.

Association à Chambly

Même son de cloche du côté de l’Association du hockey mineur de Chambly. Le prix varie aussi selon le groupe d’âge. Le montant demandé à l’inscription est justifié par les dépenses nécessaires pour chacun des joueurs.

Il est détaillé en fonction des heures de glace utilisées, de la présence d’arbitres et autre personnel, des frais d’adhésion à la ligue, des frais d’assurance et pour la participation à deux tournois. L’association offre aussi des camps de perfectionnement.

Le président, Daniel Goedike, précise recevoir un apport financier important des villes de Chambly et de Carignan. « Sans cette aide, on ne rentrerait pas dans notre argent » affirme-t-il.

Il précise également qu’à Boston, le coût est beaucoup plus élevé pour ceux qui veulent jouer au hockey. L’organisation effectue un échange annuellement avec une ligue locale et lors de discussions, il a appris que la facture montait à 12 000 $, et même plus, pour pratiquer ce sport. « Je pensais que c’était une joke quand il m’en a parlé! »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de