Des félins tout en couleurs

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Des félins tout en couleurs
Lise Rose vous invite à voir son exposition sur les félins. (Photo : Chloé-Anne Touma)

Réunis par un coup du destin, Lise Rose et les chats qu’elle héberge, malgré ses allergies, sont l’artiste et la muse derrière l’exposition LES FÉLINS, accessible au public jusqu’au 31 octobre.

Dans le cadre de la 19e édition des Week-ends gourmands de Rougemont, Lise Rose invite la population à découvrir, au cœur du village (780, rue Principale), sa petite maison blanche entourée d’arbres et de vivaces, dont le rez-de-chaussée lui sert de galerie. Des toiles qu’elle dit « couleurrées » y ornent les murs tout en racontant une histoire, souvent rattachée au vécu des personnages de son propre entourage ou de ceux qu’elle observe.

Venant de clore l’événement COULEURRER, qui rendait hommage à sa mère, elle enchaîne avec la série LES FÉLINS, des œuvres multicolores réalisées à base d’acrylique, offertes au prix maximal de 250 $ chacune. « C’est ma mère qui m’a initiée au plaisir de peindre et de couleurrer, un mot que j’adore et que je lui dois! », apporte-t-elle avec nostalgie.

« C’est ma mère qui m’a initiée au plaisir de peindre et de ‘‘couleurrer’’, un mot que j’adore et que je lui dois! » – Lise Rose

Une créature qui la fascine

Chaque tableau représente les félins dans toutes leurs nuances, sous leurs coutures les plus insoupçonnées, révélant une personnalité qui s’affranchit du tempérament glacial et stéréotypé du chat, tantôt en un duo de félins « fous » et enjoués, enlacés dans un tourbillon de couleurs, tantôt au travers d’un regard perçant, scintillant de lumières dansantes et projetées sur le mur, pour le plus grand plaisir des plus jeunes visiteurs.

« D’habitude, je représente des personnes et trouve mon inspiration en sortant à l’extérieur, dans les parcs, par exemple. Pour cette exposition, j’avais envie d’un sujet léger, pour compenser le poids de la pandémie et des élections, et j’avais moins d’occasions de sortir. Et puis, un jour d’hiver, une chatte et ses quatre petits sont venus me demander l’hospitalité, que je n’ai pu leur refuser, et ce, malgré le fait d’être allergique aux chats. » C’est ainsi que Mme Rose s’est laissée tenter par ces bêtes charmantes et qu’elle leur a fait une place chez elle, alors qu’elle avait grandi en étant tenue à l’écart des chats, qu’elle affectionne depuis sa tendre enfance.

Vivre d’art et d’eau fraîche

Diplômée des Beaux-Arts en dessin et peinture, Lise Rose est une artiste expérimentée qui se décrit également comme étant une féministe, une entrepreneure et, originalement, une « fille de Montréal ». En 2004, elle s’est éloignée du tumulte de la métropole pour venir s’établir à Rougemont, capitale de la pomme. Depuis, elle y trouve son bonheur et son inspiration.

Si elle admet compter plutôt sur sa pension de retraite que sur son art pour vivre, Mme Rose s’avoue aussi inébranlablement accro aux arts, cette passion qui l’anime. « Je dois dire que cette exposition n’est pas un succès et que c’est d’autant plus difficile avec la pandémie », confie l’artiste, qui espère attirer les visiteurs au moins durant les Week-ends gourmands, auxquels elle prend part.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires