Des élèves reboisent leur cour à Carignan

Des élèves reboisent leur cour à Carignan
Une centaine d’élèves de l’école du Parchemin ont participé à la plantation d’arbres. (Photo : courtoisie)

L’école du Parchemin à Carignan s’est vue embellie de 75 arbres et arbustes grâce à l’effort déployé par une centaine d’élèves.

Ce projet s’inscrit dans l’initiative de la Ville de Carignan en collaboration avec la coopérative Arbre-Évolution Coop de solidarité de planter 650 arbres dans la municipalité. Quatre parcelles ont été reboisées, soit l’école du Parchemin, le parc Forget, le parc Edouard-Harbec ainsi que la bande riveraine Lareau-Désourdy.

Chaque site a bénéficié de nombreux arbres d’essences variées. « En tant que collectivité, nous avons le devoir de poser des gestes concrets pour préserver une nature en santé pour nos générations actuelles et futures », a déclaré le maire de Carignan, Patrick Marquès.

Un outil de conscientisation

« L’objectif est de rassembler, d’impliquer les gens et surtout les jeunes… de les faire participer à la lutte aux changements climatiques en posant un geste concret, en plantant des arbres. L’écoéducation, selon nous, c’est la clef pour la suite du monde », résume Laurence Côté-Leduc, chargée de projets pour la coopérative. C’est dans le cadre du Programme de Reboisement Social, un modèle mis de l’avant par Arbre-Évolution depuis cinq ans, que la Ville de Carignan avait déposé son initiative de plantation en mars dernier.

« On devrait faire ça plus souvent. C’est important pour notre planète! » – Les élèves

Sans hésiter, Nathalie Chénette, directrice de l’école du Parchemin, s’est prononcée pour impliquer quatre classes de 5e et 6e année dans le verdissement de la cour. « C’était important pour moi que les élèves comprennent la pédagogie derrière le geste de planter un arbre », explique-t-elle.

Les élèves ont d’abord reçu une présentation en classe sur l’importance des arbres dans la lutte aux changements climatiques, puis ont pu mettre en application leurs nouvelles connaissances en reboisant par la suite leur milieu d’apprentissage. « On devrait faire ça plus souvent. C’est important pour notre planète, et surtout, ça fait du bien! », ont exprimé en chœur les élèves après avoir mis leurs arbres en terre.

Du renfort

En plus des bénéfices écosystémiques que procurera ce projet de reboisement à Carignan, ce dernier permettra notamment à Mouvement Desjardins de financer et d’associer 436 végétaux à la formule 1 ouverture de compte = 1 arbre, formule récemment établie pour la branche des 360D destinés aux services étudiants et générant plus de 12 000 arbres par année.

Pour sa part, l’entreprise ONEKA, spécialisée dans les produits de soins corporels naturels, a financé 214 arbres dans le projet afin de répondre à son engagement de compenser 100 % de l’empreinte-carbone liée à ses opérations, totalisant plus de 1200 arbres plantés par Arbre-Évolution ailleurs dans la province cet automne.

Il s’agit du second projet de reboisement à Carignan. En juin, 1200 arbres et 250 arbustes comestibles avaient été plantés dans le cadre de ce même programme. (MV)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de