Des électeurs envoyés au mauvais bureau de vote

Des électeurs envoyés au mauvais bureau de vote

Il y aurait plusieurs citoyens qui n'ont pas reçu la carte de rappel qui leur indique où aller voter.

Crédit photo : SM

CHAMBLY. Une centaine de personnes qui se sont déplacées aujourd’hui au bureau du directeur du scrutin ont été redirigés vers leur bureau de vote de quartier. Et il n’est pas exclu que d’ici la fermeture des bureaux de vote, d’autres citoyens soient obligés de vivre cette même situation.

« Il y a une centaine de personnes qui se sont présentées ce matin, affirme André Nadeau, directeur du scrutin dans la circonscription de Chambly. Ce sont des gens qui n’auraient pas reçu la carte de rappel qui leur disait où aller  voter le 1eroctobre. »

Le directeur du scrutin explique qu’Élection Québec « a décidé de faire (l’envoi) cette fois en deux fois. La première carte pour l’électeur reçue mentionnait seulement les endroits pour le vote par anticipation. La deuxième carte, c’était celle du rappel mais elle a été envoyée il y a peu. Les gens ont commencé à la recevoir le jeudi et vendredi passé (25-26 septembre).»

Problème au vote par anticipation

Cette situation a compliqué aussi le déroulement du vote par anticipation. Six endroits étaient déterminés à l’avance dans le comté pour recevoir ce vote qui s’est déroulé les 21 et 22 , et les 25, 26 et et 27 septembre.  André Nadeau précise qu’il a déployé une soixantaine d’employés dans ces endroits pour accueillir les « 6000 votants », mais ne s’attendait pas à en recevoir dans ses locaux. « On a eu un gros problème, souligne-t-il. On a eu au dessus de 3000 électeurs ici (bureau du directeur du scrutin). On n’était pas équipés. J’avais seulement une préposée pour prendre le vote; j’ai dû monter d’autres bureaux afin d’accommoder tout le monde. Il y avait une file d’attente. Ils n’étaient pas supposés venir ici.»

Le directeur du scrutin rappelle que les dates fixées pour le vote par anticipation l’ont été pour accommoder les gens qui ne pouvaient pas se présenter le 23 ou 24 septembre et le 1er octobre.

Ralentissement informatique

Ces difficultés s’ajoutent à un ralentissement causé dans le système informatique ce matin. André Nadeau assure que le personnel arrive à rattraper le retard. De plus, « on a quelques difficultés au départ (aujourd’hui). Dans le personnel, on n’avait pas de remplaçant. Il a fallu jouer avec le personnel intérieur pour combler les postes importants. Le tout s’est résorbé peu à peu. À 9 h, la plupart des bureaux étaient ouverts.»

Il y avait encore des gens qui arrivaient au moment où le Journal de Chambly a quitté en fin de matinée le bureau du directeur du scrutin. « C’est déplaisant », lance un citoyen qui aurait souhaité qu’un système téléphonique semblable aux avis d’ébullition d’eau puisse alerter les gens dans ce cas.

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de