Des camions populaires

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Des camions populaires
La personne au volant se serait endormie. (Photo : archives)

Lors de la première nuit où le couvre-feu a été mis en application, des camions ont été la cible de personnes « vaillantes ».

« Deux événements sont répertoriés dans la nuit du 9 au 10 janvier. Premièrement, il y a eu une tentative de vol de camion à Chambly et un vol de camion à Richelieu », indique Jean-Luc Tremblay, de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent. Par tentative, il est entendu que des dommages ont été causés aux véhicules, menant à croire qu’un individu a tenté de voler le camion. Par exemple, des serrures ou un démarreur arrachés ou des fils qui pendent à des endroits ciblés. Dans les deux cas, aucune arrestation n’a été faite.

Problème d’approvisionnement

Les camions impliqués dans les scénarios actuels sont des Ford F-150 pouvant être populaires pour leur catalyseur. Cela cause des maux de tête aux concessionnaires et aux victimes, qui œuvrent plus souvent qu’autrement dans le domaine de la construction et pour qui le véhicule peut représenter un outil de travail.

« Le manque d’approvisionnement des concessionnaires n’aide en rien la situation (fermeture des usines en avril et en mai derniers) et il n’y pas beaucoup d’unités neuves chez les concessionnaires de la province et du pays. Ce phénomène rend la tâche plus difficile aux concessionnaires puisque, évidemment, les unités volées doivent être remplacées. Les clients subissent malheureusement les contrecoups du manque d’approvisionnement et doivent parfois faire plusieurs compromis lors du remplacement des unités. Il doit y avoir eu une forte demande pour les véhicules du genre au cours des douze derniers mois. Nous avons vu le nombre de réclamations d’assurance pour vol doubler depuis un an », explique Stéphanie Ostiguy, de chez Ostiguy Ford.

Prévention

Bien que le risque zéro n’existe pas, certaines stratégies sont mises de l’avant pour dissuader les voleurs de tenter le coup. « On suggère de se stationner dans des endroits éclairés. Il y a aussi des modèles plus susceptibles que d’autres d’être volés. Dans le cas où il y aurait deux véhicules à la résidence, il est préférable de stationner le véhicule moins attrayant derrière l’autre dans l’entrée. On demande aussi aux gens d’être sensibles à ce qu’ils constatent de particulier ou de suspect dans le voisinage. On recommande de ne pas hésiter à appeler les policiers; on est là pour ça », souligne le policier.

« En concession, nous faisons de la prévention, de la sensibilisation, nous installons des systèmes antivols et des protections autres. Nous sommes proactifs, mais malheureusement, personne n’est à l’abri », complète Mme Ostiguy.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires