Des activités par Éco-citoyens Chambly pour le Jour de la Terre

Photo de Martine Veillette
Par Martine Veillette
Des activités par Éco-citoyens Chambly pour le Jour de la Terre

Afin de sensibiliser les gens à l’impact qu’ont nos gestes et décisions sur l’environnement, le regroupement Éco-citoyens Chambly a organisé deux conférences et la diffusion d’un documentaire dans le cadre du Jour de la Terre.
« Le premier objectif est de faire prendre conscience aux gens. Plus ils vont prendre conscience de ce qui se passe, plus ils seront sensibilisés », croit Sonia Gagnon, fondatrice du regroupement. Elle estime que sensibiliser une personne a des répercussions sur plusieurs autres.

Un film déterminant

Dans les événements organisés, il y a la diffusion du film Demain, le 14 avril à 13 h 30. Un film particulièrement déterminant pour Mme Gagnon, puisqu’il est à l’origine du regroupement. « Je l’ai adoré. C’est positif. Il retrace de beaux gestes posés partout sur la planète. Entre autres, deux dames qui ont voulu former un comité de citoyens. Elles ont lancé l’appel en pensant que deux personnes y répondraient. Finalement, il y en avait une soixantaine. Je me suis dit que je voulais faire la même affaire », raconte-t-elle.
Mme Gagnon avait toujours eu en tête de projeter ce film, qui présente des actions posées selon différents thèmes. « Ceux qui sont sceptiques pourront voir que c’est possible », dit-elle.

« Plus les gens vont prendre conscience de ce qui se passe, plus ils seront sensibilisés. » – Sonia Gagnon

Conférences

Le 9 avril, une biologiste du Biodôme de Montréal a présenté la conférence Impacts environnementaux de la consommation de plastique : solutions et alternatives. Mme Gagnon relate que la conférencière trace le lien entre la consommation de plastique et cette matière qui pullule dans les océans. Elle cite notamment une partie qui parle des microbilles présentes dans les produits corporels et qui se retrouvent dans les cours d’eau. « Il faut être conscient du problème et changer nos produits pour des produits biologiques sans microbilles », indique-t-elle.
L’utilisation du plastique est un aspect traité par le regroupement. « À Éco-citoyens, on essaie d’orienter nos actions pour contrer la surconsommation et le suremballage », indique Mme Gagnon.
Le regroupement avait lancé le bal, le 27 mars, avec une conférence sur les changements climatiques par le Conseil régional de l’environnement de la Montérégie.

Bonne période

La fondatrice du regroupement estime que le printemps est une bonne période pour parler d’environnement. « Le beau temps et le soleil sont de retour. Les gens sont plus enclins à sortir », croit-elle.
Le regroupement prépare également une corvée de nettoyage au début du mois de mai.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de