Déroulez le tapis vert

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Déroulez le tapis vert
Laurent Hurtubise (Photo : courtoisie)

Le Carignanois Laurent Hurtubise est prêt pour la saison de golf, qui frappe inévitablement à la porte en ce printemps de plus en plus concret.

Il est entre autres reconnu pour être le golfeur ayant réalisé un trou d’un coup avec un seul bras au tournoi American Express 2020 en Californie. Laurent Hurtubise entreprend cette nouvelle saison de golf avec enthousiasme. « Je suis très fébrile! J’ai hâte au 15 avril », mentionne le golfeur de Carignan. C’est à cette date que le club de golf de son frère Marc, situé à Bromont, déroulera le tapis vert. Assurément, l’homme membre du Club de Golf de la Vallée du Richelieu ira y faire résonner ses bâtons.

Avant de dérouiller son élan, Laurent Hurtubise prépare son corps. Marchant environ 5 km par jour, il suit un programme d’entraînement établi par sa fille, qualifiée en ce sens. « C’est un programme spécialisé pour les golfeurs, mais adapté pour moi aussi, étant donné que je n’ai qu’une main. Les exercices sont ajustés de façon à ce que je sois capable de les faire », décrit le sportif.

Un été chargé

Qui dit golf dit voyager et découvrir de pittoresques paysages à travers des terrains à l’esthétique notable. En septembre, le golfeur amateur de haut niveau participera au Championship Pro-Ams, à Pebble Beach en Californie. Là, il évoluera notamment parmi les professionnels de la PGA Tour.

En janvier, il retournera au tournoi American Express, là où il a connu son moment de gloire deux ans plus tôt. En ce qui a trait au club où il est membre, c’est une cinquantaine de rondes qu’enfilera cet été le golfeur.

« On sait ce que c’est à l’école : dès la minute où l’on a un petit défaut… imagine quand t’as juste une main. » – Laurent Hurtubise

Deux ans après l’exploit

Comme décrit plus tôt, Laurent Hurtubise réalisait, en 2020 à Pebble Beach, l’exploit de propulser en un seul coup sa balle dans un trou situé à 151 verges plus loin. Son moment pour être visible, il l’a bien choisi alors que les projecteurs étaient braqués sur lui. Sur le coup, les entrevues se sont mises à pleuvoir. Le Journal de Chambly, RDI, Denis Lévesque, Salut Bonjour!, TSN, etc. ont fait partie des médias sollicitant M. Hurtubise. « Ça s’est calmé ensuite, mais ça m’a donné le temps de partir ma fondation, la Fondation Laurent Hurtubise (FLH) », convient-il.

La FLH en question a pour mission de contribuer à offrir aux enfants âgés de 18 ans et moins vivant avec un handicap physique ou mental la chance de pratiquer des sports et ainsi de favoriser leur estime d’eux-mêmes. Elle souhaite non seulement encourager la pratique du sport, mais aussi prodiguer des conseils pour aider les enfants à tirer avantage de leur handicap. « J’ai toujours eu à me démarquer pour montrer aux autres que, malgré mon handicap, j’étais aussi bon, sinon meilleur qu’eux, et que je méritais ma place », se rappelle M. Hurtubise. Il se remémore sa période scolaire. « On sait ce que c’est à l’école : dès la minute où l’on a un petit défaut… imagine quand t’as juste une main. »

Au profit de la FLH, son frère Marc et lui organisent présentement le Championnat sénior du Québec, qui se déroulera à Bromont du 6 au 8 septembre prochains. Au passage, le golfeur souligne la contribution et l’apport positifs obtenus par son frère au fil de sa vie.

Questions de base

Les golfeurs parlent des terrains sur lesquels ils jouent comme si ceux-ci vivaient, avec des caractéristiques définissant leur personnalité. « Tout bon maniaque de golf pouvant se le permettre se doit d’aller jouer à Pebble Beach. Ça devrait être sur leur bucket list », soutient le Carignanois. Par le fait même, il se souvient du parcours ayant accueilli le US Open de Shinnecock Hills situé à Long Island. Il a joué dessus en 2012. « Il n’y a pas d’arbres et c’est sur Long Island : quand il vente, il vente! C’est incroyable combien c’est difficile! », admet le golfeur. Par « leur personne », Laurent Hurtubise considère Arnold Palmer et Jack Nicklaus comme étant les plus grands golfeurs à avoir foulé le green. Il souligne également les performances de Tiger Woods, qui effectue un retour presque miraculeux après avoir subi un grave accident qui aurait pu avoir d’énormes conséquences.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires