Démocratie Chambly promet une baisse de taxes

Par Annabelle Baillargeon
Démocratie Chambly promet une baisse de taxes
(Photo : Courtoisie)

L’équipe de Démocratie Chambly a lancé sa campagne le 21 septembre en s’engageant à réduire les taxes de 8 % dès 2018. Le parti de Steeves Demers compte poursuivre ces efforts en limitant ensuite la hausse de taxes sous l’inflation pour les années qui suivront.
Le parti calcule que près de 16 M$ ont été taxés en trop à Chambly depuis les trois dernières années. M. Demers considère que l’administration du maire Lavoie sous-estime ses revenus et fait le contraire avec ses dépenses en produisant ses budgets.
En 2014, les revenus étaient prévus au budget à 36,2 M$, même s’ils s’étaient avérés de 43,6 M$ l’année précédente. La même tendance se dessine au cours des trois dernières années, et cumule, selon l’aspirant maire des « surplus indécents sur le dos des citoyens ».

Engagements

« Ce n’est pas impossible qu’on implante une autre baisse de taxes ensuite. On s’engage à élaborer un plan de développement stratégique, de présenter annuellement les orientations budgétaires et les résultats financiers », a déclaré M. Demers.
Son équipe a la volonté d’impliquer les contribuables dans l’élaboration de ces différents projets, dans un souci de transparence.

« L’un des mythes que l’on veut défaire, c’est la bonne gestion à Chambly. »
– Steeves Demers

Le chef compte également régler des conflits qui perdurent, et ainsi réduire les frais judiciaires. De l’époque où M. Demers siégeait comme conseiller, ces coûts variaient entre 50 000 $ et 80 000 $. En 2016, les frais juridiques sont plutôt chiffrés à 420 000 $, selon ses calculs.
« L’un des mythes que l’on veut défaire, c’est la bonne gestion à Chambly, a indiqué M. Demers. C’est faux, il y a de bons fonctionnaires et une croissance au rendez-vous. On crée des surplus en prêtant l’illusion d’un bon gestionnaire. On ne gère pas une ville comme une entreprise. »
Le chef estime qu’il est possible de former un budget avec des réserves, pour canaliser les surplus destinés à différents projets.

Gestion de la dette

Démocratie Chambly mise sur une gestion de la dette sur le temps, pour assurer une équité entre les générations. « Il ne faut pas tomber dans les excès et trouver un juste équilibre », a estimé le chef.
Dans un contexte où Chambly arrivera prochainement à son plein développement, Steeves Demers et son équipe comptent s’investir à rechercher de nouvelles sources de développement, en mettant en valeur par exemple le parc industriel.
« On est conscients qu’il faudra passer à la vitesse supérieure pour affronter ces défis, mais nous ne sommes pas prêts à sacrifier notre désir de consulter. C’est avec Démocratie Chambly que nous pourrons le faire », a-t-il lancé avec conviction.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires