Déménagements: Des animaux abandonnés bien avant le 1er juillet

Déménagements: Des animaux abandonnés bien avant le 1er juillet

ANIMAUX. La SPCA Montérégie accueille de plus en plus tôt dans l’année des animaux abandonnés par leurs propriétaires parce qu’ils déménagent. Depuis le mois de février, pas moins d’une quarantaine de chiens ont été hébergés au refuge pour cette raison.

À ce nombre s’ajoutent aussi des chats, mais ils sont moins nombreux à être abandonnés. La responsable de la SPCA Montérégie, Linda Robertson, explique que dans la majorité des cas, ce sont des personnes âgées qui s’en vont vivre en résidence ou des gens qui vendent leur maison pour aller en appartement qui viennent porter leurs animaux au refuge. «De moins en moins d’appartements acceptent les animaux», affirme-t-elle.

Un jeune homme est venu porter ses quatre chiens car il partait en appartement à Montréal. Un autre a dû se départir de son chien de chasse après avoir vendu sa maison et s’être trouvé un logement. Mme Robertson raconte aussi avoir reçu un animal il y a quelques semaines en raison d’un divorce.

La responsable a accueilli d’autres animaux en raison de plaintes de voisins qui obligeaient le propriétaire à demander au locataire de se débarrasser de son animal.

«Les gens doivent prendre leur responsabilité. Il y a plusieurs choses à considérer quand on achète un animal. On doit penser à l’avance et s’assurer qu’on a du temps», déclare-t-elle.

Cesser le refus des animaux en logement

Selon Mme Robertson, les propriétaires ne devraient pas avoir le droit d’interdire les animaux et la loi devrait être semblable à celle de l’Ontario pour que les locataires n’aient pas à abandonner leur chien ou leur chat lorsqu’ils déménagent.

Mais puisque qu’il est toujours permis de refuser des animaux, la responsable de la SPCA invite les gens qui veulent trouver une nouvelle maison à leur animal à être vigilants.

«Des sites comme Kijiji me font peur, car on ne connaît pas la personne qui veut l’animal. Souvent, les gens ne prennent pas son adresse pour savoir ou leur chien ou leur chat s’en va. Il est important d’aller visiter l’endroit avant et de poser beaucoup de questions», déclare-t-elle.

Mme Robertson croit même que les propriétaires de logements devraient exiger un dépôt au locataire équivalent à un mois de loyer et utiliser cet argent si son animal a abîmé l’appartement avant son départ.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires