Délinquance sur l’Île Goyer

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Délinquance sur l’Île Goyer
Les habitants de l’Île Goyer se plaignent des motoneiges et des VTT qui circulent sur leurs terrains. (Photo : archives)

Les habitants de l’Île Goyer se plaignent de comportements délinquants fréquents de la part de conducteurs de motoneiges et de VTT, que le maire de Carignan a adressés.

Rappelons qu’à l’automne dernier, une pétition circulait dans le but de permettre aux habitants de l’endroit d’emprunter les rues de l’île en VTT et en motoneige afin d’accéder aux sentiers. Nicolas Duclos, citoyen de l’Île Goyer depuis 30 ans, et instigateur de la pétition, avait alors amassé 122 signatures de propriétaires appuyant sa demande.

42
C’est le nombre d’infractions rapportées en lien avec les plaintes sur l’Île Goyer

Une demande rejetée

« À l’automne dernier, on avait reçu la demande d’autoriser la libre circulation en motoneige et en VTT aux habitants de l’Île Goyer, mais on ne voyait pas cela d’un bon œil. Car habituellement, lorsqu’on se promène en VTT, c’est sur des chemins balisés. Mais les gens voulaient profiter du fait de pouvoir partir directement de la maison pour se rendre, du fait de ne pas être trop loin de la piste fédérée, car il y a déjà un sentier le long de la route 223. Par contre, après analyse, on ne trouvait pas cela sécuritaire et d’autres citoyens n’aimaient pas non plus l’idée. On avait donc rejeté la demande », explique M. Marquès, en entrevue avec le journal.

Un groupe dissident

« Il y a beaucoup de gens qui ont quand même circulé sur les rues et les terrains privés, le long de la rivière, avec ces véhicules », poursuit le maire. « Les résidants de l’Île Goyer ont porté plainte à la Régie intermunicipale de police Richelieu/Saint-Laurent, qui m’a rapporté avoir remis 42 constats d’infraction à cet effet et devoir assurer une surveillance régulière. »

Pire en temps de confinement?

Questionné à savoir si la pandémie avait exacerbé les tendances délinquantes des amateurs de VTT et de motoneige, le maire indique que « ça a toujours été un problème, nécessitant des interventions policières tous les ans. Mais cette année, étant donné que les gens sont plus souvent à la maison, ils sont peut-être témoins de ces infractions de façon plus fréquente ».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires