Défi têtes rasées Leucan: Une ado fera don de ses cheveux

Défi têtes rasées Leucan: Une ado fera don de ses cheveux

COMMUNAUTAIRE. Charlie Masseau-Tanguay, une jeune adolescente de 14 ans de Marieville, dira au revoir à sa longue chevelure blonde le 15 août afin que des perruques puissent être confectionnées pour les enfants atteints du cancer.

Elle, ses parents et une amie de la famille participeront au Défi têtes rasées Leucan au parc Saint-Marie de Marieville.

 La jeune fille a décidé de réaliser ce défi après que plusieurs de ses amies y aient participé à l’école secondaire Monseigneur-Euclide-Théberge au mois de juin. «J’y ai pensé deux semaines avant que le défi se fasse à l’école, mais il ne me restait pas beaucoup de temps pour amasser des fonds, alors j’ai décidé d’attendre et de faire un défi personnalisé», explique-t-elle.

«Les enfants cancéreux n’ont pas de cheveux et ce n’est pas tout le monde qui a l’occasion d’avoir des cheveux comme ça. Je pense que donner mes cheveux aux enfants malades va leur redonner espoir, confiance et joie», affirme Charlie Masseau-Tanguay.

Afin de l’aider dans ce projet, son père, Enock Tanguay, qui est le trésorier de l’Association de soccer mineur de Marieville, a demandé à celle-ci si elle voulait chapeauter l’événement et l’association a accepté. L’équipe des participants s’appelle donc «Le Mistral en tête», soit le nom de l’ensemble des équipes de soccer de Marieville.

«Nous avons décidé de le faire avec le Mistral parce que sa mission est de promouvoir le sport et nous voulons aider les enfants malades qui ne peuvent pas en faire. C’est une chance d’être en santé et de pouvoir faire du sport», soutient M. Tanguay.

Puisque le Défi têtes rasées se déroulera à 13h, tout de suite après la finale du bantam fille, la famille pourra profiter de la compétition pour amasser des fonds. «Nous ne voulions pas faire ça tous seuls dans notre sous-sol. Nous voulions donner de l’importance à l’événement», affirme Enock Tanguay.

L’objectif de la famille est d’amasser 1 000 $ et elle est déjà sur la bonne voie. En plus des dons provenant de leur entourage, la mère de Charlie, Isabelle Masseau, a reçu une somme de 250$ de la part de ses collègues de Refrabec et son père ainsi que 200 $ de la part des employés de Nap Gladu, où il travaille.

La famille Tanguay a aussi installé récemment des boîtes pour collecter des fonds chez Subway, au Club Vidéo Alpin, à la Papeterie ABCD et à la pharmacie Uniprix.

«Donner ses cheveux, c’est un beau geste. La façon de montrer à Charlie que c’est un bon choix, c’est de participer moi aussi. Les cheveux, ça repoussent. La cause est plus importante que la beauté», déclare Mme Masseau.

«Charlie fait le choix d’offrir ses cheveux alors que les enfants malades ne font pas le choix de les perdre», conclut M. Tanguay.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires