Défaite de Christian Picard

Défaite de Christian Picard

Christian Picard était accueilli au restaurant La croisée des chemin où étaient réunis les militants du Parti québécois.

Crédit photo : SM

Le candidat péquiste Christian Picard n’exclut pas l’idée que la victoire de la Coalition Avenir Québec dans Chambly s’inscrit dans « la vague qui a frappé également le Québec ».

Toutefois, poursuit-il en se qualifiant de bon joueur : « il faut le reconnaître; je ne veux pas amoindrir la victoire de Jean-François Roberge. Je lui ai parlé au téléphone pour le féliciter. C’est une victoire bien méritée. Il a travaillé et il a gagné la confiance des citoyens. »

L’autre vague, celle des solidaires même si elle  est moindre en termes du nombre de sièges, a atteint Chambly également. Les résultats préliminaires montrent que le candidat de Québec solidaire, Francis Vigeant, a bel et bien talonné de près Christian Picard (17,68%  pour le PQ vs 16,93% pour QS).

La sortie de Jean-François Lisée contre Manon Massé est-elle alors pour quelque chose  dans cette dégringolade du parti de René Lévesque ? « Moi, des résultats positifs de partis indépendantistes ne me dérangent jamais », glisse celui qui se définit de gauche et écologiste. « J’ai invité Francis (Vigeant) à mes assemblées et on a fait des mobilisations ensemble. On est d’accord sur plusieurs points. »

« Moi, des résultats positifs de partis indépendantistes ne me dérangent jamais. » – Christian Picard

Christian Picard mentionne avoir encore sur le cœur les coupures des libéraux, plus particulièrement celles qui ont touché dans les Laurentides « 50 handicapés lourds pour sauver 800 000 $ et les distribuer en cadeaux électoraux. Ces choses ne devraient jamais arriver. Si ça arrive encore, je ne m’empêcherai pas de m’exprimer ».

Sans nécessairement nommer directement la CAQ qui veut réduire la taille de l’État, notamment au sein de la fonction publique, le candidat défait dit « espérer que ça va toucher moins de gens, mais si ça touche les handicapés, les ainés, les enfants et les personnes sans défense, ils vont me trouver sur leur chemin. Je vais continuer à travailler pour le CLSC, car au-delà des élections, il y a des personnes âgées qui sont virées de bord. Personne ne s’occupe de ça en ce moment ».

 

 

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de