De nouveaux maires en poste

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
De nouveaux maires en poste
Le déjeuner du maire et des conseillers est en branle à Richelieu. (Photo : courtoisie)

Les nouveaux maires de Richelieu et de Saint-Mathias-sur-Richelieu parlent de leurs 100 premiers jours en poste.

Claude Gauthier, maire de Richelieu, a profité de ce premier segment pour définir le budget. « On a corrigé certaines choses, dont les terrains de tennis. » C’est un investissement d’environ 350 000 $ qui a été nécessaire à cet effet. Certaines routes ont également été à sécuriser, pour une somme caressant le demi-million de dollars. À Saint-Mathias-sur-Richelieu, le maire Sylvain Casavant met l’accent sur la consolidation et la restructuration du personnel administratif. « On est dans une nouvelle vague d’embauches et de nouvelles procédures », déclare-t-il. L’urbanisme est l’un des secteurs que développe l’équipe Casavant. « Je pense que ça devenait incontournable », justifie le maire, en expliquant qu’une seule personne auparavant recevait les demandes de permis, les autorisait et s’assurait de la conformité de ceux-ci.

Les nouveaux comités en place sont ce que M. Gauhtier met en lumière. « J’ai changé la façon de faire et j’ai monté des comités avec mandats et objectifs qui doivent être réalisés cette année », indique-t-il.

Des défis sur la route

À Richelieu, le maire parle de la bibliothèque. « J’ose espérer que l’on sera capables d’arriver avec une décision, au cours des prochains mois, à savoir ce que l’on fait avec. » Il dit vouloir « faire avancer les dossiers et ne pas les laisser traîner ». Il aspire à moderniser Richelieu et ne conçoit pas que les feuilles de temps soient encore entrées de façon manuelle. « Il y a des outils pour ça qui sont plus efficaces », donne-t-il à titre d’exemple. Pour Saint-Mathias, l’usine d’épuration et les infrastructures, au sens large, représentent un défi. « Le départ précipité de l’ancien directeur des travaux publics a fait en sorte qu’il est un peu parti avec le savoir et l’historique des dossiers », met en contexte M. Casavant, qui souligne la difficulté de recruter un nouveau directeur des travaux publics compétent.

Le déjeuner du maire et des conseillers est une nouvelle formule mise en place par Claude Gauthier à Richelieu. Chaque deuxième samedi du mois, les élus déjeunent avec les citoyens indiquant leur présence. « Cela permet de partager les visions et de connaître les enjeux », résume-t-il. Ceux-ci se déroulent à la salle Amédée-Ostiguy de la municipalité.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires