De l’improvisation provenant de la rue

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
De l’improvisation provenant de la rue
Les cofondateurs de la ligue d’improvisation La Street, Guillaume David et Samuel Robert, souhaitent en mettre plein la vue aux spectateurs. (Photo : courtoisie)

Après la ligue estivale d’improvisation La Jukebox, les deux comparses Guillaume David et Samuel Robert récidivent avec la ligue d’improvisation se nommant cette fois La Street.

Tous les lundis, de 20 h à 22 h, c’est le jeu de quatre équipes impliquant 28 joueurs, en comptant les substituts, que peuvent se mettre sous la dent les spectateurs qui se déplacent au deuxième étage du Délires et Délices, à Chambly. Âgés de 16 à 22 ans, les joueurs sont pour la plupart des improvisateurs locaux de Chambly, de Saint-Jean et des villes environnantes.

Les cofondateurs du projet, Guillaume David et Samuel Robert, 21 et 22 ans respectivement, sont deux anciens joueurs d’improvisation de l’école secondaire de Chambly. Ils ont tous les deux occupé le rôle de coach l’année précédente au sein de la relève de cette même école.

« La Street a d’abord été créée afin de rapatrier l’improvisation à Chambly, considérant que l’intérêt pour celle-ci est en résurgence depuis quelques années », explique Guillaume David, également capitaine de l’équipe Alavert Ensemble.

Noms originaux
Agençant couleur et thématique, La Jukebox avait usé d’originalité pour nommer ses équipes : les Rolling Jaunes, Blue Kids On the Block, Charles Aznavrouge et les Mauve-Élaine Thibert. Cette fois, pour La Street, inspirés d’artistes rappeurs, faisant un clin d’œil à la scène du rap québécois, les noms sont les suivants : Alavert Ensemble (Alaclair Ensemble), Pinky Cents (Fifty Cents), Post Majaunes (Post Malone), Mister Violet (Mister V).

« Tous les matches sont exceptionnellement serrés. » – Guillaume David

Tournoi final
Tous les points accumulés par les équipes pendant la saison sont comptabilisés et affichés en fin de saison sur la page Facebook de l’entité. Cela détermine qui s’affronte en demi-finale, jusqu’à l’ultime finale qui déterminera le grand champion. À l’issue de la saison, des trophées individuels sont également remis pour différentes catégories telles que le joueur constructeur, le joueur punch, le joueur de la saison, etc.

Parties serrées
Un des faits saillants particuliers que souligne Guillaume David est l’aspect extrêmement serré des parties.

« Tous les matches sont exceptionnellement serrés. Il est très rare que les joutes se terminent avec un écart considérable, ce qui garde le suspense tout au long de la partie », dit-il en invitant les gens à se joindre au public.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de