CV des employeurs : quand les rôles sont inversés

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
CV des employeurs : quand les rôles sont inversés
Le volet Entreprise de Mon CV Virtuel vise à permettre aux employeurs de se démarquer auprès des talents. (Photo : courtoisie)

Finie l’époque où les employeurs avaient le gros bout du bâton, et l‘embarras du choix à l’embauche des candidats. En raison de la transformation du marché du travail, c’est aujourd’hui au tour des entreprises de garnir leur CV pour mieux se vendre.

Recruter du personnel à la hauteur des besoins de production semble relever de l’impossible. On le constate dans les secteurs de la restauration, l’hébergement, la construction, le bassin industriel et manufacturier. Mais que font les entreprises, à Chambly comme ailleurs, pour attirer les candidats?

Les rôles inversés

Il y a un an, la Chambre de commerce et d’industrie du Bassin de Chambly (CCIBC) lançait un ensemble de nouvelles plateformes numériques, dont emploilocal.ca et trouvetonemploiici.com. Plutôt que d’y afficher des offres d’emploi avec des critères de sélection, les entrepreneurs y montraient plutôt leurs visages et leurs équipes en photo, afin d’humaniser leur présentation et y faire transparaître leurs valeurs. « On ne mise pas sur les postes, on mise sur les gens », expliquait la CCIBC.

« On a constaté que la demande était inversée. Maintenant, ce sont vraiment les entreprises qui doivent se démarquer. » – Jean-François Arsenault

Aujourd’hui, l’organisation Action Emploi, basée à Granby, va un peu plus loin, en lançant un nouveau volet à sa plateforme Mon CV Virtuel. « L’outil existe depuis 2008. Le concept a toujours été de mettre le CV des talents de l’avant, en créant des CV virtuels, incluant des capsules vidéo les présentant. Ces CV sont ensuite acheminés à une liste de 25 000 entreprises au Québec », explique en entrevue Jean-François Arsenault, directeur général d’Action Emploi, qui offre des services à l’échelle de la province. « On a constaté que la demande était inversée. Maintenant, ce sont vraiment les entreprises qui recherchent des talents. » En novembre dernier, Action Emploi a donc décidé d’ajouter le volet Entreprise à l’outil, soit le même service clé en main, offert cette fois-ci aux employeurs. « On crée le CVvirtuel de l’entreprise, et on produit des vidéos où l’on montre les valeurs et la culture d’entreprise de l’employeur afin de séduire les recrues potentielles, et les mettre en confiance. Il a fallu retravailler l’offre et former des partenariats un peu partout au Québec, notamment avec des chambres de commerces. On développe notamment le marché de la Rive-Sud », indique M. Arsenault.

Un vaste marché

Questionné à savoir si l’on se concentrait surtout sur des postes de main-d’œuvre, ou encore de cadres, qui sont difficiles à combler, il répond que « l’offre s’étend à tous les types d’emploi, dans tous les secteurs, car le besoin est vraiment généralisé ».

Selon une récente enquête de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), au moins deux PME sur cinq doivent refuser des ventes ou des contrats, tandis que 26 % d’entre elles doivent annuler ou reporter des projets d’entreprise, en raison du manque de personnel.

Question aux lecteurs :

Que recherchez-vous chez un employeur?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires