COVID de « longue durée » : un suivi à plus long terme

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
COVID de « longue durée » : un suivi à plus long terme
Le CISSS de la Montérégie-Ouest offrira des soins spécialisés aux patients suivis pour des symptômes persistants de la COVID. (Photo : courtoisie, Ashkan Forouzani)

Le 6 mai dernier, le CISSS de la Montérégie-Ouest a annoncé que les personnes souffrant de symptômes persistants de la COVID-19, soit de la « COVID longue durée », bénéficieront d’une nouvelle offre de services et d’un suivi à plus long terme avec des spécialistes.

On parle alors de soins spécialisés en réadaptation offerts grâce à la collaboration entre le CISSS de la Montérégie-Ouest et le Centre de recherche sur la réadaptation axée sur le patient de l’Université de Sherbrooke.

Une action jugée « nécessaire »

Isabelle Bourassa, aux prises avec les symptômes persistants du variant britannique de la COVID, qu’elle a contractée en mars dernier, a réagi à la nouvelle. « Je crois que c’est nécessaire, surtout avec la mutation du virus qui préoccupe actuellement les experts. De plus en plus, les professionnels de la santé font face à des cas post-COVID de patients plus jeunes. C’est rendu une nécessité d’avoir des équipes qui se penchent sur les effets de la COVID, qui perdurent et minent la santé longtemps après un diagnostic », observe-t-elle. « Sérieusement, il était temps qu’un CISSS agisse », d’ajouter la Chamblyenne.

« Sérieusement, il était temps qu’un CISSS agisse. » – Isabelle Bourassa

Le service s’adresserait à toutes les personnes qui éprouvent des symptômes handicapants tels que des difficultés de concentration, des douleurs, des fatigues, une faible tolérance à l’effort, et tout symptôme reconnu depuis plus de quatre semaines après leur infection, comme c’est le cas d’Isabelle. Cette dernière nous informe toutefois qu’elle n’aura pas besoin de recourir à ces services pour l’instant, étant déjà suivie par son médecin de famille, ce qui n’est pas le cas de tous les Québécois.

Notons que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a révélé que « selon une étude récente, jusqu’à 30 % des patients de la COVID qui y ont répondu souffriraient de symptômes persistants après neuf mois ». L’étude a été publiée par l’Association médicale américaine, dans son Journal of the American Medical Association, en février dernier.

Pour en bénéficier

On conseille à toute personne concernée de consulter son médecin ou une infirmière praticienne, dans la mesure du possible, afin que ce professionnel de la santé demande une consultation en « télésoin » auprès de l’équipe de soins sur la COVID longue durée, en vue d’une prise en charge interdisciplinaire (physiothérapie, ergothérapie, nutrition, inhalothérapie, orthophonie, neuropsychologie, etc.) si la personne affectée est retenue pour le programme. Actuellement, le service n’est offert qu’aux résidants du territoire du CISSS de la Montérégie-Ouest, mais il devrait s’étendre à toutes les régions du Québec. Les personnes qui voudraient déposer une demande pour y avoir recours peuvent le faire auprès de leur médecin ou par téléphone, en appelant au 1 844 699-6598, ou par courriel à readaptation.covid.cisssmo16@ssss.gouv.qc.ca.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires