Covid-19 : un Québec divisé en deux

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Covid-19 : un Québec divisé en deux
François Legault, premier ministre du Québec. (Photo : archives)

Aujourd’hui, 264 526 personnes ont été infectées par la COVID-19 au Québec depuis le début de la pandémie, c’est une augmentation de 1 053 personnes dans les dernières 24 h. Ce sont 36 nouveaux décès qui ont été rapportés lors de cette même journée. Le bilan évolue à 9 862 morts dans la province. Au Canada, la situation augmente aussi. Ce sont 785 471 personnes qui ont contracté le coronavirus. Les décès sont au nombre de 20 186 depuis le début de la pandémie.

La situation depuis quelques semaines s’améliore au Québec et au Canada. Les deux premiers ministres faisaient aujourd’hui le point sur la pandémie.

Le Québec se prépare a être séparé en deux : une zone rouge et une zone orange. C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui le premier ministre du Québec François Legault. Il avait déjà prévenu qu’il y aurait des assouplissements du confinement à partir du 8 février. Il a profité de l’occasion pour préciser les nouvelles mesures qui seront en vigueur lundi prochain.

Zone rouge
Il y aura 11 régions qui resteront en zone rouge le 8 février. Il s’agit au Québec de toutes les autres régions que l’Abitibi-Témiscamingue, le Saguenay–Lac-Saint-Jean, la Côte-Nord, la Gaspésie Île-de-la-Madeleine, le Bas-Saint-Laurent et le Nord-du-Québec. Ainsi le grand Montréal reste en zone rouge et toutes les Villes couvertes par le journal.

Dans la zone rouge, il y aura la réouverture des commerces non essentiels, des centres d’achats, des salons de coiffure et des musées, mais le couvre-feu restera actif à partir de 20 h. Les contrôles seront renforcés dans les centres d’achats afin d’éviter les rassemblements.

Les cégeps et les universités accepteront de nouveau les étudiants, mais en respectant de manière stricte les règles de santé publique. « C’est important que les étudiants puissent avoir une certaine activité sociale. On voudrait qu’ils puissent aller au moins une fois par semaine en cours. Cela se fera en fonction de la situation des établissements », a précisé M. Legault.

Les activités extérieures seront de nouveaux permises par groupe de 4 personnes de 4 foyers différents au maximum.
Les cinémas, les théâtres, les restaurants restent fermer. Les visites à domicile sont toujours interdites sauf pour une personne visitant une autre personne seule.

Zone orange
La zone orange comprendra à partir du 8 février l’Abitibi-Témiscamingue, le Saguenay–Lac-Saint-Jean, la Côte-Nord, la Gaspésie Île-de-la-Madeleine, le Bas-Saint-Laurent et le Nord-du-Québec.

En plus des autorisations dans les zones rouges, les restaurants et les salles de sport pourront rouvrir. Pour les restaurants, il faudra respecter les bulles familiales.

Les cinémas et les théâtres pourront rouvrir à partir du 26 février. Jusqu’à cette date, ces établissements pourront bénéficier des aides gouvernementales.

Les activités extérieures seront permises avec 8 personnes au maximum et les activités intérieures devront respecter les bulles familiales.

Le couvre-feu sera repoussé à 21 h 30.

« Ce sont les seuls changements qu’on est capable de faire à cause de la situation dans les hôpitaux », de conclure le premier ministre du Québec. La situation dans les hôpitaux déterminera si une région bascule du rouge à l’orange.
Plus tôt aujourd’hui, le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge a indiqué que la semaine de relâche serait maintenue.

À Ottawa
Ce matin, dans son point de presse sur la situation de la COVID-19, Justin Trudeau, premier ministre du Canada, a annoncé que deux entreprises fabriqueraient bientôt un vaccin au Canada. « Deux compagnies feront des vaccins au Canada pour les Canadiens. » C’est ainsi que la pharmaceutique Nonavax, basée à Montréal, et Précision NanoSystems, basé à Vancouver pourront cet été commencer leur production. « Grâce à notre aide, Nonavax pourra rapidement finir leur installation et produire 2 millions de doses de vaccins de toutes sortes par mois », a annoncé M. Trudeau. Une commande de 52 millions de doses de vaccin a été passé par le gouvernement à Nonavax.

L’usine de Précision NanoSystems aura la capacité de produire 240 millions de doses de vaccin par année.
Le gouvernement fédéral a également investit 14 M$ pour l’élaboration d’un traitement contre la COVID-19 a rappelé M. Trudeau.

Il a cependant regretté qu’alors que 17 millions de tests rapides avaient été distribués aux provinces, il n’y ait que 3 millions qui aient été utilisés. « Ils sont essentiels pour garder le nombre de cas bas jusqu’à la vaccination de masse », a-t-il rappelé.

Une collaboration avec le secteur privé a été mis en place par le gouvernement fédéral pour déployer les tests rapides dans les milieux de travail. « Les gens qui ne peuvent pas travailler à distance ont ainsi une protection supplémentaire. »

Il a rappelé ses objectifs de voir toute la population canadienne vacciné pour le mois de septembre. « On va recevoir toute nos commandes d’ici la fin mars. Des millions de personnes seront vacciné au printemps.»

M. Trudeau a rappelé que 1,1 millions de doses avaient été distribuées à ce jour et que 87 % d’entre elles avaient été administrées. Il a rappelé que les mesures contraignante concernant la quarantaine obligatoire au retour des voyageurs au pays seront applicable avant la semaine de relâche, sans en préciser la date.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires