COVID-19 : un début de déconfinement

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
COVID-19 : un début de déconfinement
François Legault, premier ministre du Québec. (Photo : capture d'écran - CPAC)

Avec l’arrêt des tests PCRpour une grande partie de la population, il est difficile de donner des chiffres précis du nombre de personnes qui ont contracté la COVID-19 dans les dernières 24 h. Cependant, le Québec enregistre une hausse des morts lors de la dernière journée de 85 personnes portant le bilan depuis le début de la pandémie au Québec à 12 936. Les hospitalisations restent nombreuses mais sont en légère baisse avec un total de 3 278 personnes hospitalisées en lien avec la COVID-19 dont 263 personnes en soins intensifs.

L’ouverture des restaurants, la pratique du sport en équipe, la fréquentation des salles de spectacle, les rassemblements privés seront de nouveau autorisés avec de nombreuses conditions dès le 31 janvier. C’est le début d’un déconfinement qu’a annoncé aujourd’hui François Legault, premier ministre du Québec en conférence de presse à Québec.

Un début de déconfinement annoncé bien que la semaine dernière, M. Legault s’inquiétait du nombre des hospitalisations et que ce dernier allait dicter la levée ou non des mesures sanitaires. Notons qu’aujourd’hui, même si les hospitalisations baissent, elles le font très légèrement et affichent encore un nombre de personnes dans les hôpitaux en raison de la COVID-19 très élevé.
Même si le premier ministre a parlé de « quelques petits assouplissements », il n’en reste pas moins que plusieurs activités seront de nouveaux ouvertes si ce n’est le 31 janvier, alors le 7 février.

De plus M. Legault a précisé que l’évolution de la pandémie dans les prochains jours, ou prochaines semaines, n’était pas encore réellement connue. « Il devrait y avoir une petite baisse des hospitalisations dans les prochaines semaines, mais il y a beaucoup d’incertitude. »

Le premier ministre était accompagné du ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé, et du directeur national de la santé publique par intérim, le Dr Luc Boileau lors de cette rencontre virtuelle.

Assouplissements du 31 janvier
Dès lundi, les restaurateurs ouvriront leurs portes en accueillant des clients en salle à manger, avec passeport vaccinal, à 50 % de leur capacité. Il pourra y avoir à chaque table quatre personnes de familles différentes ou deux bulles familiales.
Quatre personnes de familles différentes ou deux bulles familiales pourront se réunir aussi dans une même résidence.
Dans les résidences de personnes âgées, il était possible aujourd’hui à un proche aidant d’effectuer une visite par jour. À partir du 31 janvier, dans les CHSLD, ils pourront être deux, mais un seul à la fois. Dans les résidences pour aînés (RPA), il pourra y avoir quatre visiteurs dans une journée, avec deux personnes à la fois au maximum. Dans les salles communes des résidences pour aînés, comme dans les restaurants, il pourra y avoir quatre personnes par table pour manger.

Le 31 janvier, tous les sports et les activités parascolaires seront autorisés, comme les sports dans les clubs. Il y aura un maximum de 25 participants pour chaque activité. Le déconfinement sportif n’est autorisé qu’aux mineurs. Les compétitions ne seront pas encore autorisées. Les chalets de ski pourront, comme les restaurants, ouvrir à 50 % de leur capacité avec présentation du passeport vaccinal.

Même si l’ouverture des lieux culturels à capacité réduite est prévue le 7 février, le biodôme, la biosphère, l’insectarium, le jardin botanique et le planétarium pourront ouvrir à 50 % de sa capacité le 31 janvier.

Le 7 février
Une deuxième étape du déconfinement présenté attend le milieu culturel cette fois le 7 février, toujours sur présentation du passeport vaccinal. Dans un premier temps, les salles de spectacle et les cinémas vont pouvoir rouvrir à 50 % de leur capacité avec une limite de 500 personnes.

Pour expliquer cette mesure, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a indiqué que « pour le 31 janvier on vise les petits rassemblements, et pour le 7 février les plus grands rassemblements. »
La fréquentation des lieux de culte sera également permise le 7 février avec une capacité de 50 % à hauteur de 250 personnes au maximum.

Le passeport vaccinal ne sera pas demandé pour des funérailles limitées à 50 personnes.
Le gouvernement envisage une troisième étape, sans annoncer de date de mise en vigueur, pour l’ouverture des sports aux adultes, des salles de sports, des SPA. « Lorsqu’on aura plus de certitudes sur les hôpitaux », de préciser M. Legault.

Plateforme d’autodéclaration
Afin de mieux analyser la situation, comme l’a indiqué M. Dubé, depuis ce matin, il est possible sur le site du gouvernement, d’enregistrer son résultat de test rapide, fait à la maison. « L’objectif est clair, les gens doivent utiliser les autotests. »

« On est sorti du tunnel, mais le train de la santé est magané depuis plusieurs années. » C’est ainsi que François Legault a indiqué que même s’il y avait ces mesures, il faudra rester très prudent. Il a mis de l’avant le fait que dans les prochaines années il faudra restructurer en profondeur le réseau de la santé au Québec « pour augmenter la capacité hospitalière. »

.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires