COVID-19 : retour du télétravail et des masques en RPA

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
COVID-19 : retour du télétravail et des masques en RPA
Christian Dubé, ministre de la Santé. (Photo : archives)

Aujourd’hui, 469 356 personnes ont été infectées par la COVID-19 au Québec depuis le début de la pandémie, c’est une augmentation de 1747 personnes dans les dernières 24 h. Il y a eu 7 nouveaux décès qui ont été rapportés lors de cette même journée. Le bilan est désormais de 11 618 morts dans la province. Au Canada, la situation augmente aussi. Ce sont 1 844 366 de personnes qui ont contracté le coronavirus. Les décès sont au nombre de 29 957 depuis le début de la pandémie.

Cela fait un an, aujourd’hui, que la première dose du vaccin pour lutter contre le virus de la COVID-19 a été administré au Québec.

Aujourd’hui, on parle de l’urgence de la troisième dose et du retour à certains gestes barrières pour éviter la propagation fulgurante du nouveau variant Omicron, qui semble épargner pour le moment le Québec. « La situation est très difficile en Ontario. Depuis aujourd’hui, nous faisons un criblage systématique de tous les cas de COVID-19 détectés pour voir s’il y a une contagion communautaire au Québec du nouveau variant », a indiqué lors d’un point presse cette après-midi, Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec. Selon la santé publique, même si le Québec est épargné pour le moment, les infections au variant Omicron seraient « sous estimées », selon M. Dubé.

Même si le nouveau variant ne semble pas avoir remplacer le variant Delta dans la province, ce dernier implique encore une hausse importante des cas et des hospitalisations.  « En regardant les 28 derniers jours, plus de 30 000 personnes ont été infectées, 550 sont allées à l’hôpital et 150 en soin intensif. Ce sont 30 % des lits COVID qui sont déjà utilisés. Considérant la fragilité de notre système hospitalier, il faut minimiser l’impact de la situation », de rappeler M. Dubé.

Télétravail

Vu la situation, même si le gouvernement n’a pas décidé de changer d’avis concernant le nombre maximal de 20 convives pouvant se rassembler à partir du 23 décembre, il recommande « dès aujourd’hui », à l’ensemble des employeurs au Québec de « favoriser le télétravail à leurs employés, jusqu’à nouvel ordre. La deuxième obligation est d’étendre à toutes les Résidances pour aînés (RPA) le port du masque dans les aires communes », d’affirmer le ministre de la Santé.

Un des premiers objectif est aussi d’accélérer l’administration de la troisième dose du vaccin afin d’augmenter la protection des personnes contre le virus « car les hospitalisations peuvent monter assez haut dans les prochaines semaines, surtout après les Fêtes. »

Tests rapides

Pour le mois de décembre, ce sont 10 millions de tests rapides qui ont été reçus dans la province. Ce sont 6 millions d’entre eux qui ont été livrés dans les écoles. « On s’attend à en avoir beaucoup plus les prochaines semaines et dès lundi, ils seront disponibles à l’ensemble de la population dans les pharmacies communautaires. Tout ce qu’on va recevoir sera disponible à l’ensemble de la population », a indiqué Daniel Paré, directeur de la campagne de vaccination au Québec.

Chaque personne pourra ainsi se procurer 5 tests gratuitement par période de 30 jours « tant qu’on a des test disponibles. » Les tests doivent être utilisés si l’on a des symptômes de la COVID-19. En cas de test positif, il sera nécessaire de confirmer le résultat en faisant un test PCR plus fiable.

Vaccination

Même si le gouvernement souhaite accélérer l’administration d’une troisième dose du vaccin, il semble limité dans sa capacité à mettre un dispositif en place, par manque de main-d’œuvre.
« Nous avons aujourd’hui, une capacité de vaccination de 300 000 personnes par semaine. Je vise le double de cette capacité au mois de janvier. On cherche plus de 500 vaccinateurs en plus de ce qui sont chez nous pour augmenter la cadence », précise M. Paré qui invite les personnes à s’inscrire sur le site je contribue.

M. Dubé invite aussi le personnel de santé à se manifester et à répondre à l’appel lancé par le gouvernement pour recruter entre autres des infirmières. « Il y a eu 2500 personnes engagées à temps plein. On en cherche 5000. On est loin de notre objectif. Je souhaite que les gens y pensent pendant les vacances de Noël pour s’engager sur le long terme. »

Quant à savoir si le dispositif pour les Fêtes de fin d’année est définitivement établi par le gouvernement, rien n’est sûr. « Tous les jours, on peut se réajuster. On n’a pas peur de changer d’idée si on ne va pas dans la bonne direction. En Ontario c’est grave ce qu’il se passe. Ça va vite. La capacité de lits COVID c’est près de 800 au Québec, aujourd’hui on est à 300 lits occupés. Si on arrive à 500 lits sur 800, on se rapprocherait d’une situation difficile », de conclure M. Dubé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires