COVID-19 : passeport vaccinal le 1er septembre

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
COVID-19 : passeport vaccinal le 1er septembre
Christian Dubé, ministre de la Santé. (Photo : Capture d'écran - CPAC)

Aujourd’hui, 375 429 personnes ont été infectées par la COVID-19 au Québec depuis le début de la pandémie, c’est une augmentation de 64 personnes dans les dernières 24 h. Ce sont 10 nouveaux décès qui ont été rapportés lors de cette même journée. Le bilan évolue à 11 229 morts dans la province. Au Canada, la situation augmente aussi. Ce sont 1 418 920 de personnes qui ont contracté le coronavirus. Les décès sont au nombre de 26 401 depuis le début de la pandémie.

Le Québec mettra en place un passeport vaccinal à partir du 1er septembre, a annoncé aujourd’hui le ministre de la Santé Christian Dubé.  Le passeport vaccinal sera utilisé seulement en cas d’éclosion de COVID-19 afin de restreindre l’accès à des services non essentiels aux gens ayant reçu les deux doses.

« Pour la rentrée en septembre, quand tout le monde aura eu l’occasion de se faire vacciner, on va tenir compte de la vaccination en utilisant un passeport vaccinal », a confirmé M. Dubé en conférence de presse aujourd’hui.

L’objectif du ministre de la Santé et du gouvernement, est de revenir à la normalité en éliminant les mesures sanitaires le 1er septembre. « Ce qu’on annonce aujourd’hui, ce sont les grands principes du passeport vaccinal. » « Durant l’été on va avoir le temps de raffiner les choses. »
L’utilisation du passeport vaccinal vise à ne pas fermer les secteurs d’activités en cas d’éclosion. « On ne pourra accéder à certains lieux que si on a les deux doses du vaccin. »

Ainsi les salles de sport, les bars, les sports d’équipe, les spectacles « seront interdits à des personnes qui n’ont pas eu les deux doses en cas d’éclosion. Cela nous permettra de garder des secteurs économiques ouverts. On vient de trouver une solution contre le confinement généralisé », de préciser M. Dubé.

Pour les personnes qui ne peuvent pas se faire vacciner pour des raisons médicales, alors, avec un avis médical, ces personnes n’auront pas besoin d’un passeport vaccinal pour accéder à des services non essentiels.

Pour les 18, 30 ans
« Pour plusieurs 18, 30 ans, il n’y a pas de sentiment d’urgence. Cependant, cela commence a être urgent d’avoir la première dose, afin d’avoir la deuxième dose avant septembre », de préciser M. Dubé. Même si l’école est un service essentiel et ne pourra pas être interdit d’accès aux élèves n’ayant pas deux doses du vaccin, le passeport vaccinal pourrait permettre aux élèves d’avoir accès à leurs activités non essentielles au sein de leur établissement.

Allègements dès lundi
À compter du 12 juillet, la distanciation physique passera de deux à un mètre, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.
Toutefois, pour les activités à intensité élevée dans les gymnases, ainsi que pour les activités de chant, la distance de deux mètres reste requise.
Aussi, le nombre de clients dans les commerces de détail ne sera plus limité. Le port du masque et la distance d’un mètre entre chaque personne devront être respectés.
Pour les activités de sports et de loisirs où les spectateurs sont assis dans les estrades, le nombre de personnes pouvant être admises sera de 50 à l’intérieur et de 100 à l’extérieur.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires