COVID-19 : fin du passeport vaccinal le 14 mars

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
COVID-19 : fin du passeport vaccinal le 14 mars
Christian Dubé, ministre de la Santé. (Photo : Capture d'écran - CPAC)

À Québec, Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, et le Dr Luc Boileau, directeur de la santé publique par intérim, ont fait le point sur la situation du COVID-19 au Québec. Ils ont annoncé la fin du système de passeport vaccinal le 14 mars.

Une des mesures phare de la pandémie de COVID-19 a été l’instauration au Québec, comme dans d’autres provinces ou d’autres pays, du passeport vaccinal, prouvant la vaccination d’un personne pour avoir accès à certains lieux publiques.

Aujourd’hui, M. Dubé a annoncé le retrait de ce système de manière progressive jusqu’à ne plus l’appliquer le 14 mars.
« Le port du masque est toujours nécessaire. Mais l’utilité du passeport est de moins en moins importante. On va donc le retirer graduellement », d’indiquer M. Dubé.Le ministre de la Santé a venté son utilité « depuis plus de 150 jours pour les voyages, pour éviter la propagation du virus, pour protéger le réseau de la santé et les personnes qui ne sont pas vaccinées. Il a évité de retourner à un confinement généralisé. »

Dr Boileau a confirmé que la recommandation de cette mesure marquant une étape supplémentaire du déconfinement provenait de la santé publique. « On a la marge de manœuvre pour retrouver une vie normale. » Même si plusieurs facteurs de la progression de la pandémie sont à la baisse, le Dr Boileau recommande encore à tous de faire attention et de continuer à porter le masque. Cette mesure est d’ailleurs toujours obligatoire dans les endroits publics fermés et dans les écoles.

Les mesures

Le 16 février : le passeport vaccinal ne sera plus obligatoire dans les commerces de 1500 m2 ou plus, dans les SQDCet SAQ.

Le 21 février : dans les lieux de culte, aux funérailles.

Le 14 mars : le passeport vaccinal ne sera plus obligatoire partout y compris dans les résidences pour personnes âgées.
Rappelons que le passeport vaccinal sera toujours exigé pour certains voyages en dehors du Québec.

Vivre avec le virus
« On apprend à vivre avec le virus. On va continuer à suivre l’évolution de la situation. Le passeport est là pour rester car on pourrait en avoir besoin, Il serait préférable de le garder sur votre téléphone », de préciser M. Dubé.
Pour le Dr Boileau « le passeport vaccinal est un outil très efficace qui doit demeurer. S’il y a d’autres vagues, il pourrait être de nouveau utilisé. »

Le directeur de la santé publique a rappelé que les hospitalisations reliées à la COVID-19 sont encore nombreuses et que le variant BA.2 d’Omicron est désormais bien installé au Québec, surtout à Montréal. « Il faut suivre la situation de près. » Il a rappelé que le masque « reste une mesure très efficace pour éviter la propagation du virus. »

En même temps, la question de la 4e dose reste à l’étude pour l’instant et « sera sérieusement étudiée. Nous n’en sommes pas là pour le moment », de conclure Dr Boileau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires