COVID-19 : fin de l’isolement pour les cas contacts dès le 12 mars

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
COVID-19 : fin de l’isolement pour les cas contacts dès le 12 mars
Marie-France Raynault et Luc Boileau. (Photo : CPAC)

À Montréal, le directeur national de santé publique par intérim, Luc Boileau, a fait le point sur la réponse provinciale à l’actuelle pandémie de COVID-19. Il était accompagné de Marie-France Raynault, conseillère médicale stratégique principale à la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

« La situation actuelle nous permet d’être optimiste au Québec, a commencé par dire Dr Boileau. On est maintenant à moins de 1200 lits pour les hospitalisations, ce qui et énorme, mais la situation en gros s’améliore, au soins intensifs aussi. »
Les risques de propagation du virus que pensait observer la santé publique après les assouplissements déjà mis en place, ne se voient pas.

C’est pour cela que les assouplissements pourront se poursuivre dès samedi avec la fin du passeport vaccinal et un retour à pleine capacité dans tous les lieux publics. Les activités de danse et de karaoké, dès le 12 mars seront permises. « Dans deux jours, la vie retournera à peu près à la normale. Le port du masque reste toujours obligatoire cependant. Il faut continuer à suivre les mesures d’hygiène de base en portant le masque et en se lavant les mains. L’infection à la COVID-19 perdure, il faut rester prudent, mais on peut prévoir un retour à la normal. »

Le directeur de la santé publique a indiqué que si la tendance se maintenait, d’autres mesures d’allégements pourraient être devancées.

Nouvelles Règles d’isolement
Le variant d’Omicron, le virus BA.2 semble s’implanter de plus en plus au Québec. « On est à 7 %, mais nous devons dans les faits sûrement être au-dessus de 10 %. Il circule en ce moment et cela va augmenter. Il est différent d’Omicron car plus contagieux, mais il ne semble pas être plus virulent. Malgré cela, on est confiant que la levée des mesures sera possible. »

Dr Boileau a annoncé un ajustement avec les règles d’isolement. Alors qu’une personne en contact avec une personne infectée devait s’isoler cinq jours, elle n’aura plus à le faire si elle ne présente pas de symptôme. « La personne devra porter le masque pendant les 5 jours qui suivent et faire attention à partir du 12 mars en évitant les endroits où l’on doit retirer le masque comme les restaurants. Ce n’est plus nécessaire de rester chez soit, mais plutôt prendre des mesures pour protéger les autres, sauf si on est malade on reste chez soi. Il faut surveiller ses symptômes toujours pendant 10 jours. »

Dr Boileau a rappelé que les tests rapides sont toujours disponible dans les pharmacies.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires