Covid-19 : fin de l’idée d’une contribution santé pour les non-vaccinés

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Covid-19 : fin de l’idée d’une contribution santé pour les non-vaccinés
François Legault. (Photo : capture d'écran)

Avec l’arrêt des tests PCR pour une grande partie de la population, il est difficile de donner des chiffres précis du nombre de personnes qui ont contracté la COVID-19 dans les dernières 24 h. Cependant, le Québec enregistre une hausse des morts lors de la dernière journée de 63 personnes portant le bilan depuis le début de la pandémie au Québec à 13 286. Les hospitalisations restent nombreuses mais sont en baisse avec un total de 2 852 personnes hospitalisées en lien avec la COVID-19 dont 218 personnes en soins intensifs.

À Québec, le premier ministre du Québec François Legault a fait le point sur la réponse de la province face à l’actuelle pandémie de COVID-19. Il était accompagné de Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, et du Dr Luc Boileau, directeur national de santé publique par intérim de la province.

Le premier ministre a annoncé qu’il ne déposerait pas son projet de loi sur la contribution santé qu’il avait envisagé il y a quelques semaines pour les non-vaccinés. Il a indiqué que cette mesure risquait de diviser les Québécois. « Le projet de loi est prêt, mais je comprends que cette annonce est venue diviser les Québécois. Les partis d’opposition étaient contre. Donc le gouvernement ne déposera pas ce projet de loi. » Rappelons que M. Legault avait parlé d’une contribution santé pour les non-vaccinés lors d’un point presse sans jamais vraiment préciser la faisabilité de la chose. Cette annonce venait alors que le directeur de la santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda, démissionnait de son poste. Depuis, c’est le Dr Luc Boileau qui occupe ses fonctions à titre de directeur de la santé publique du Québec par intérim.

Sport pour les adultes

M. Legault a annoncé qu’à partir du 14 février, « les activités sportives et artistiques seront permises pour les adultes dans une limite de 25 personnes. Les salles de sport et les SPA ouvriront le 14 février, mais on s’arrête là. C’est important d’être prudent, surtout pour les hôpitaux. » Rappelons que les activités sportives et artistiques ont commencées le 31 janvier pour les mineurs.

Le Dr Boileau recommande le port du masque en tout temps pour les activités sportives, mais il a ajouté que « si on se sent plus confortable à l’effort à retirer le masque c’est possible, mais sur le banc il est préférable de porter son masque. C’est aussi une question de jugement. »

Rappelons que ces allègements se font alors qu’il y a encore 2852 hospitalisations au Québec en raison de la COVID-19. « C’est encore beaucoup de monde. On a 10 600 membres du personnel de santé qui sont absents. La semaine dernière ils était 15 000. Il ne faut cependant pas oublier qu’on a tout le rattrapage des chirurgies à faire. »

Le premier ministre a expliqué qu’il devait prendre une décision afin d’un part « protéger les hôpitaux » et « la paix sociale. La grogne grandie de jour en jour. »

Rappelons que le lundi 14 février, les salle de spectacles et les lieux de cultes ouvriront avec des restrictions.

Vaccination

M. Legault a rappelé que le taux de vaccination pour les adultes était de 61 % en ce qui concerne la troisième. « Ce n’est pas suffisant. » Actuellement, le Québec compte 527 000 personnes qui n’ont pas reçu une première dose.

Quant à la vaccination, le Dr Boileau a précisé que « ceux qui ont fait l’infection de la COVID-19 ont besoin du troisième rappel. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires