COVID-19 : en attente des vaccins

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
COVID-19 : en attente des vaccins
Dr Arruda et M. Dubé en conférence de presse aujourd'hui. (Photo : Capture d'écran - CPAC)

Aujourd’hui, 267 773 personnes ont été infectées par la COVID-19 au Québec depuis le début de la pandémie, c’est une augmentation de 1 101 personnes dans les dernières 24 h. Ce sont 32 nouveaux décès qui ont été rapportés lors de cette même journée. Le bilan évolue à 9 973 morts dans la province. Au Canada, la situation augmente aussi. Ce sont 796 516 personnes qui ont contracté le coronavirus. Les décès sont au nombre de 20 590 depuis le début de la pandémie.

À Montréal, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec Christian Dubé a fait le point sur la réponse de son gouvernement à la pandémie de COVID-19 et sur la vaccination. Il était accompagné du directeur national de la santé publique de la province, le Dr Horacio Arruda.

Dès le début de son intervention, le ministre de la Santé a montré son agacement face à la réception des vaccins d’Ottawa. « On était bien parti, mais on ne vaccine presque plus. Du côté de Québec on est prêt. C’est un peu comme si on avait une voiture neuve, mais qu’on n’avait pas d’essence. Le gouvernement fédéral est incapable de nous fournir des vaccins. On s’accroche aux promesses fédérales qui dit qu’on aura toutes les doses d’ici le 31 mars (1,3 million de doses). De notre côté, dès qu’on recevra les nouvelles doses, on va reprendre à grande vitesse en commençant par les résidences pour personnes âgées (RPA). » En réponse à la question d’une journaliste M. Dubé a cependant indiqué que le Québec avait en réserve environ 50 000 vaccins qui étaient destinés aux RPA.

Huit variants répertoriés

L’autre point d’inquiétude du gouvernement et de la santé publique est l’évolution des variants au virus. « Il y a huit variants qui ont été répertoriés au Québec en ce moment. Il n’y a aucune souche venant du Brésil ou d’Afrique du Sud qui a été répertoriée », a précisé M. Dubé.

Québec est entrain de mettre en place un réseau de laboratoires pour analyser les cas positifs afin d’y dissocier les variants. « Ils devraient être opérationnels d’ici plusieurs semaines. »

Le ministre de la Santé a rappelé qu’il était désormais recommandé de se faire dépister au moindre symptôme avec l’arrivée des nouveaux variants. « Plus on dépiste rapidement, plus on pourra les tracer. C’est comme ça qu’on va limiter la propagation. »

Le Dr Arruda a indiqué que les résultats des tests étaient désormais donnés dans les 24 h.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires