Couvre-feu : la police aux aguets

Couvre-feu : la police aux aguets
La Régie intermunicipale de police Richelieu - Saint-Laurent a reçu 107 appels durant les Fêtes. (Photo : archives)

La Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent ainsi que l’ensemble des services de police du Québec auront le mandat de voir à l’application et au respect du décret qui entrera en vigueur ce samedi 9 janvier à 20h00, ainsi que toutes les autres mesures s’y rattachant, sous sa responsabilité.

Le couvre-feu va s’appliquer par défaut à tous citoyens ne se trouvant pas dans leur résidence entre 20h00 et 5h00, sauf exception prévus dans le décret (travailleurs essentiels, déplacements essentiels pour cause médicale, de sécurité, etc..). Les exceptions sont indiquées sur le site du gouvernement du Québec. « Lorsqu’une personne n’est pas à sa résidence à l’intérieur des heures prévues au décret, elle se trouve de facto en infraction, ça sera cette personne qui aura le fardeau de démontrer qu’elle est couverte par une des exceptions prévues. »

La Régie de police précise aussi que « l’objectif derrière ce nouveau décret est d’éviter toute forme de rassemblement afin de minimiser tout risque de contagion de la COVID ». Elle promet que les effectifs de la Régie de police seront en nombre suffisant pour en assurer le respect, que les auto-patrouilles pourront circuler avec leurs gyrophares afin d’accroître leur visibilité et ainsi rappeler aux citoyens qu’il est important de respecter les consignes, et que les policiers continueront de faire preuve de jugement et de discernement lors de l’application du décret. (CAT)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires