Coopérative jeunesse de services : Un été bien rempli pour neuf jeunes

Coopérative jeunesse de services : Un été bien rempli pour neuf jeunes

COMMUNAUTAIRE. La Coopérative jeunesse de services (CJS) des 4 lieux, située à Saint-Césaire, a procédé à la fermeture officielle de sa saison estivale le 12 août dernier.

Cette soirée a permis à la CJS des 4 Lieux de présenter tous les événements qui ont été organisés au cours de l’été. Les neuf jeunes de 12 ans et plus participants ont fait ont tous reçu un certificat d’attestation d’expérience.

«Chaque jeune a partagé les objectifs qu’il s’était fixés et a indiqué s’il les a remplis. La soirée visait à montrer que la CJS est utile pour les jeunes. Je les ai vus persévérer et j’ai vu une grande évolution au cours de l’été. Par exemple, ils étaient plus ponctuels et ils finissaient leurs contrats», raconte Tiffany Leavey, l’animatrice responsable.

En plus des parents, plusieurs personnes étaient présentes pour l’occasion, notamment le conseiller municipal de Saint-Césaire, Denis Chagnon, et l’agente de sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse au Carrefour Jeunesse-Emploi comtés Iberville/St-Jean, Lissa St-Hilaire.

Parmi les nombreux événements qui ont pris place durant l’été, l’Inter-CJS, regroupant les CJS de Farnham, Saint-Jean-sur-Richelieu et Saint-Césaire, a été l’un des plus marquants. Pour l’occasion, les jeunes ont pu écouter la conférence d’Éric Bellemare, le propriétaire du restaurant l’Artisan du Manoir à Marieville.

«M. Bellemare a parlé pendant une heure de son parcours personnel et professionnel. Il a expliqué comment il en est venu à avoir son entreprise. Il a fait part des difficultés qu’il a dû surmonter et des solutions qu’il a trouvées. Il a aussi parlé de son passage à l’émission Le combat des toques et de ses autres emplois qui lui ont permis d’avancer», raconte l’animatrice.

«En entendant qu’un entrepreneur a vécu ça pour vrai, ç’a permis aux jeunes de réaliser que c’est normal qu’ils aient des défis et ça les a poussés à continuer», ajoute-t-elle.

Après la conférence, les participants ont été séparés en deux groupes. Le premier  a rencontré l’Escouade jeunesse de la CSST, qui leur a présenté les risques du travail et les solutions, alors que le second a participé à un cours d’initiation aux premiers soins. Les deux groupes ont ensuite réalisé l’autre activité.

La journée s’est terminée par un dîner commun et du soccer en après-midi. «La journée préconisait la coopération. Il y a des amitiés qui se sont formées et cela a permis aux jeunes d’être plus à l’aise au rassemblement régional», affirme Tiffany Leavey.

Qu’est qu’une coopérative jeunesse de services (CJS)?

Une coopérative jeunesse de services (CJS) est un projet d’éducation à la coopération du travail. Concrètement, ce sont 9 à 15 adolescents âgés de 12 à 17 ans qui relèvent le défi, avec le support d’animateurs, afin de mettre sur pied leur propre coopérative de travail et d’offrir divers services à la communauté.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires