Conduite dangereuse avec enfants à bord: il s'en sort avec un ticket

Par Annabelle Baillargeon
Conduite dangereuse avec enfants à bord: il s'en sort avec un ticket

ACCIDENT. Roulant à toute allure et mettant en danger la vie d’un enfant de cinq et de 14 ans à bord, le conducteur de la BMW, Julien Charest de Mont-Saint-Hilaire, a percuté violemment trois véhicules stationnés devant le 101 rue Daigneault le 15 novembr

Même si fort heureusement, personne n’a été blessé, les enfants victimes de l’accident semblaient sous le choc, selon les voisins.

L’alcool ne serait pas en cause dans cette affaire et aucune accusation criminelle ne sera posée, puisque l’accident n’a pas causé de blessés. L’agent Roberge précise que des constats pour conduite dangereuse seront émis, mais qu’aucune enquête ne sera ouverte.

Entre temps, le jeune conducteur se trouvait encore hier après-midi à l’aile psychiatrique de l’hôpital de Saint-Hyacinthe.

Comme l’explique l’agent Luc Roberge de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, les policiers ont été alertés par une dame qui avait repéré le véhicule qui roulait à très haute vitesse sur la route 112.

Selon certains voisins, la voiture filait à près de 120 km/heure dans le secteur résidentiel dont la vitesse maximale tolérée est de 40 km/heure.

Les policiers sont arrivés après que le conducteur ait perdu le contrôle et fait plusieurs tonneaux. Des ambulanciers ont été dépêchés sur les lieux, mais n’ont transporté aucun blessé. À la grande stupéfaction des voisins, les deux mineurs et le conducteur âgé de 19 ans sont sortis indemnes de cet impressionnant accident.

« Il allait à une vitesse folle. Il y avait une petite Nissan stationnée au bout et elle a revolé si loin! L’impact a tellement fait de bruit », témoigne au lendemain de l’accident Josée Gagnon, une voisine. Un autre voisin, Éric Aspirot, précise que la voiture percutée aurait été poussée une centaine de mètres plus loin.

Secteur dangereux

Mme Gagnon était d’ailleurs venue informer le Journal quelques jours plus tôt de son inquiétude par rapport à la haute vitesse dans ce secteur. Notre journaliste lui avait remis sa carte pour travailler le dossier. En moins d’une semaine, un tel accident se déploie sur cette artère.

La dame avait également manifesté ses craintes à son conseiller municipal, Marc Bouthillier. Ce dernier l’a informée que le conseil s’était déjà penché sur cette problématique et que des mesures seraient prises l’été prochain afin de diminuer la vitesse.

Ce constat est également partagé par M. Éric Aspirot, qui signale que les gens roulent très vite en général sur la rue, tentant même des dépassements même s’ils sont interdits.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires