Conduire une vieille Mazda Miata neuve

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette

Hiroshima, Japon- À la suite de notre passage au Salon de l’auto de Tokyo 2019, Mazda nous a invités à faire un essai assez particulier, celui d’une Miata de première génération entièrement remise à neuf. C’est un programme mis sur pied au Japon en décembre 2017 et sous la responsabilité du père de la Miata, Nobuhiro Yamamoto.

Une petite équipe d’experts

M. Yamamoto a choisi une petite équipe d’experts pour la plupart des gens qui ont travaillé sur la ligne d’assemblage et l’élaboration des modèles NA de premières générations et offre à des propriétaires de voitures de restaurer leur Miata. Mazda prend en charge le véhicule et offre un menu de restauration qui va de la restauration de base en conservant les éléments existants du véhicule qui sont remis en état à la transformation complète du véhicule. Le client a le choix de cinq options de restauration et peut choisir de refaire ou non l’intérieur, le moteur, la peinture, etc.. Une restauration de base coûte 2,5 millions de Yens soit environ 30 000$ en devise canadienne. Une restauration complète est facturée à 4,85 millions de Yens ou un peu plus de 58 000 $. Ce prix qui de l’aveu même de M. Yamamoto est assez salé vous donne toutefois droit à une voiture neuve. La petite équipe d’experts démantèle complètement la voiture. Du moteur aux panneaux en passant par l’intérieur, le châssis et le les suspensions. C’est une voiture neuve reconstruite à la main et repeinturée à l’originale ou une des couleurs originales.

Des règles très strictes

Extrêmement soucieux du moindre détail, l’équipe de restauration remet le tout conforme au modèle original. Si la voiture ne possédait pas l’air climatisé, on ne l’ajoute pas à la restauration. Vous pouvez demander une autre couleur, mais seulement si cette couleur était une des couleurs de série offertes avec le modèle de l’année qui correspond à la voiture restaurée.  Mazda a même consulté Bridgestone qui a refait les mêmes pneus d’origine que la génération des modèles NA pour les remettre sur la voiture. La seule entorse que Mazda autorise est l’utilisation de matériaux plus moderne dans la restauration. Par exemple, les ingrédients d’un pneu moderne sont de meilleures qualités que ceux de 1989. Les voitures modernes n’ont plus le droit d’utiliser de fréon pour l’air climatisé. Le résultat final est surprenant, vous avez littéralement une voiture neuve refaite à la main. Tous les travaux de restauration se font sur une ancienne ligne de montagne de l’usine Mazda d’Hiroshima.

Les premiers pas

Depuis ses débuts, Mazda a reconstruit quatre voitures et termine sa cinquième. Les deux premiers modèles restaurés sont demeurés chez Mazda. Il y a présentement une liste d’attente de 54 véhicules et Mazda choisit avec soin chaque modèle se donnant le droit de refuser des modèles en trop mauvais état comme la rouille qui aurait attaqué le châssis. Pour ceux qui songent à s’inscrire au programme, il est pour le moment strictement réservé aux propriétaires japonais, mais Mazda a reçu beaucoup de demandes de l’Amérique du Nord et de l’Europe pour instaurer un programme semblable. Les responsables de Mazda ont été consultés Porsche et Mercedes pour voir comment fonctionnait les programmes de restauration de véhicules à plus grande échelle dans le but de songer à faire le même genre de démarche.

Un essai concluant

Suite à notre conférence de presse, Mazda nous a conviés à faire quelques tours de sa piste d’essai à l’usine d’Hiroshima avec les deux modèles restaurés par la marque, une Miata rouge et une verte de première génération. Connaissant la minutie du travail japonais, vous ne serez pas surpris d’apprendre que les voitures roulent comme des neuves, car elles sont neuves. On retrouve au volant le même plaisir juvénile que procurait la voiture il y a 30 ans. Et pour ceux qui utilisent le programme, Mazda remet un livre complet de toutes les étapes avec photos à l’appui de l’avant et après de tout ce qui a été fait avec une dédicace, une photo des membres de l’équipe qui ont fait toutes les restaurations, un souvenir impérissable. Suite à la mise sur pied de ce programme, Mazda a aussi reçu des demandes pour instaurer un tel programme pour la RX-7 qui est encore très populaire un peu partout dans le monde.

Une consolation

Si ce programme n’est pas encore disponible chez nous, Mazda va produire une plus vaste gamme de pièces pour ceux qui recherchent ces pièces dans le but de restaurer leur Miata ou MX-5. Sachez aussi que Mazda regarde la possibilité d’étendre ce programme.  Il faut simplement que Mazda trouve une équipe de confiance en sol nord-américain qui fera un travail digne des critères très sévères de la marque.

 

L’article Conduire une vieille Mazda Miata neuve est apparu en premier sur Benoit Charette.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de