Combat de pinceaux sous le chapiteau de Miss Rey

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Combat de pinceaux sous le chapiteau de Miss Rey
Clea Reynolds (à gauche) et Céline Martel (à droite) posent avec l’œuvre gagnante, intitulée Solidarité. (Photo : réseaux sociaux)

Le 29 mai dernier avait lieu le « Combat Royal » organisé par Clea Reynolds, auquel se sont livrés six artistes-peintres en compétition dans le stationnement de sa galerie, sous un chapiteau, créant chacun une œuvre sur toile pour le plus grand plaisir des spectateurs.

C’est en ayant chacun remporté un combat artistique antérieur que les participants, Kelly Robillard (Longueuil), Manon Marchand (Farnham), Céline Martel (Cap-Santé), Marc Hébert (Granby), Georgia LeMoine (Granby) et Danielle « Dan » Nadon (Chambly), ont été appelés à s’affronter dans ce combat qualifié de « royal » par Mme Reynolds, pour lequel ils s’étaient préparés pendant plusieurs semaines.

« Nous sommes chanceux d’avoir cette galerie dans notre ville (…) » – Geneviève Benjamin

Une bonne cause

En plus de permettre aux amateurs d’art de se rincer l’œil et d’offrir un terrain de jeu ensoleillé et dynamique aux artistes en pleine action, l’événement a permis d’amasser des sous au profit de l’organisme à but non lucratif de la Corne d’abondance, puisque les six toiles réalisées ont été mises à l’encan.

La gagnante

Les invités du public ont voté pour leur toile « coup de cœur », et c’est celle de Céline Martel, baptisée Solidarité, qui a été couronnée grande gagnante du combat portant le même thème. La toile au style raffiné, illustrant des oiseaux l’un près de l’autre sur une branche, en était à une mise de 360 $ au moment de la rédaction de l’article. Fière de sa victoire, l’artiste-peintre a tenu à remercier les acquéreurs, « sachant en plus que c’est pour le bénéfice de la Corne d’abondance! ». Toutes les toiles devraient trouver preneur puisqu’une mise à un montant de trois chiffres a été enregistrée pour chacune d’elles. « La prochaine mise sur ma toile est à 170 $. Je suis très contente », indique Danielle Nadon, qui a réalisé l’œuvre intitulée L’arbre de solidarité au moyen d’un compresseur d’air et d’encre à l’alcool, et non pas de peinture et de pinceaux, contrairement aux autres. Aussi inspirée par les oiseaux, elle nous invite à sa prochaine exposition « à La Galerie de Miss Rey, mon expo BIRDS en place pour tout le mois de juin! »

Des prix de présence ont été tirés au sort au cours de cet événement gratuit, qui s’étendait sur toute la journée.

À propos de la Galerie

Phare de l’identité culturelle et artistique de Chambly, la Galerie de Miss Rey, située sur la rue Bourgogne, s’impose comme un incontournable touristique. En seulement trois ans, elle est devenue une véritable institution pour plusieurs Chamblyens, qui saluent les initiatives de sa propriétaire pour « garder l’art vivant » et rassembler une communauté avide d’arts qui leur ressemblent. « Je peins pour le plaisir depuis 2013. Ça sera ma deuxième participation à un Art Battle. L’an dernier, j’ai fait une exposition en duo à la galerie de Miss Rey! Nous sommes chanceux d’avoir cette galerie dans notre ville et Clea est tellement extraordinaire comme personne », a témoigné Geneviève Benjamin, artiste exposante à la Galerie, qui a assisté à l’événement.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
La Galerie de Miss Rey
La Galerie de Miss Rey
5 jours

Merci aux artistes, au public (qui ont observé, voté et misé!), aux commanditaires et à La Corne d’Abondance pour avoir faite une réussite de l’événement. Merci à Mme Touma pour avoir partagé ces informations! Bravo à vous tous et toutes pour votre participation! Ensembles, #gardonslartvivant
Miss Rey