Cidre de pomme : bonne saison malgré un mercure indécis

Cidre de pomme : bonne saison malgré un mercure indécis

Les producteurs préfèrent parfois laisser les pommes geler dans l’arbre et les pressent par la suite.

Crédit photo : archives

La plupart des cidriculteurs de Rougemont s’attendent à une bonne saison malgré les changements climatiques brusques devenus récurrents ces derniers temps.

« C’est une belle saison, mais ça dépend du jus gelé ou de la pomme gelée. Dans les deux cas, ça s’annonce très bien, je dirais », observe Jean-Pierre Potelle, du Domaine Cartier-Potelle.

Deux techniques sont utilisées pour extraire du cidre de pomme. Les producteurs qui font de la cryoextraction laissent les pommes geler dans l’arbre et les pressent par la suite. Ceux qui optent pour la cryoconcentration déposent les pommes dans des réservoirs et les laissent geler à l’extérieur, à la température naturelle. Le produit fini présente des nuances de goût selon chacune de ces techniques.

M. Potelle, à l’instar d’autres producteurs, a pu compter sur un gel assez prononcé. « Les grands froids que nous avons eus au tout début de l’hiver ont aidé considérablement à la saison de cidre de glace », se réjouit le producteur.

« Ils annoncent une reprise de froid (fin de semaine des 9 et 10 février), donc, il n’y a pas de problème, dit avec confiance Francis Lavoie, du Domaine Lavoie. On s’attend à une bonne production. »

« Heureusement pour nous, on l’a fait la semaine d’avant pour extraire le bon taux de sucre. » – Théo Voisin

Théo Voisin est Maître de Chais chez Coteau Rougemont. « Quand la température est élevée comme cette semaine (7 degrés le mardi 5 février) on ne peut pas presser et, heureusement pour nous, on l’a fait la semaine d’avant pour extraire le bon taux de sucre. »

M. Voisin explique que le mercure doit être entre -8 et -12 degrés en ce qui concerne la production de cidre de pomme. Et d’ajouter : « On arrive toujours à avoir une période suffisamment longue avec une température appropriée pour pouvoir presser dans les conditions idéales pour sortir le bon niveau de sucre pour le produit ».