Chronique communautaire : apprendre à tous âges

Chronique communautaire : apprendre à tous âges
(Photo : courtoisie)

Chaque mois, le comité Rayonnement de la Corporation de développement communautaire Haut-Richelieu-Rouville fait découvrir à la population la richesse de l’offre de services des organismes communautaires à travers les péripéties d’une famille fictive.

Un texte de la Corporation de développement communautaire Haut-Richelieu-Rouville

Septembre 2026, Micheline rend visite à sa mère Aline en compagnie de sa fille Josée, de son gendre Miguel et de sa petite-fille Rose. À l’aube de ses 93 ans, Aline a tout un vécu, ce qui ne l’empêche pas d’avoir été marquée par la pandémie de la COVID-19. À cette époque, tout était arrêté, tout le monde cherchait à s’occuper et à se rendre utile. Micheline raconte à Rose que son arrière-grand-mère était surnommée la « bolle de l’informatique » et que celle-ci voulait aider les gens à communiquer sur les tablettes et les téléphones cellulaires. Miguel enchaîne en s’adressant à Micheline : « Tu remercieras ton amie Maria de m’avoir parlé de l’atelier de perfectionnement en français. J’en avais entendu parler il y a plusieurs années, mais le timing n’était pas bon. Je suis convaincu que ces séances m’aideront à améliorer mes perspectives d’emploi! »

Depuis la pandémie, les membres de la famille Dakôté découvrent continuellement des services dont ils ne soupçonnaient pas l’existence. Ils se font une joie de guider les personnes de leur entourage vers les ressources du milieu. Par exemple, Miranda, une amie d’enfance de Josée, voulait de l’aide pour obtenir son diplôme d’études secondaires. Ginette, la voisine de Micheline, a admis qu’elle avait de la difficulté à comprendre ses courriels. Même si elle est à la retraite, elle a intégré un groupe en alphabétisation. Tout le quartier est fier d’elle!

Savez-vous vers qui orienter une personne qui souhaite améliorer sa compréhension de la langue française?
Vous avez compris que les bonnes réponses sont B et C. Parfois, il faut demander le soutien dont on a besoin pour aller plus loin, et ce, malgré la gêne. Cela peut nous amener très loin.

Connaissez-vous les organismes qui offrent ce type de services dans la région? ÉDUC À TOUT au 450 460-5433

Partager cet article