Christian Picard parle d'environnement

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Christian Picard parle d'environnement

« De l’audace pour l’environnement, sérieusement.
Un gouvernement du Parti québécois placera la lutte aux changements climatiques en tête des priorités de l’État. Le premier budget de ce gouvernement sera celui du virage vert.
Pour lutter contre les changements climatiques :
● Confier au premier ministre le titre de responsable du développement durable et créer un ministère du Climat, de l’Environnement et de l’Énergie;
● Adopter une loi-cadre sur le respect de nos engagements climatiques;
● Adopter une stratégie de transformation industrielle vers l’économie verte.
Pour sortir le Québec des hydrocarbures
● Les nouveaux projets d’hydrocarbures ne seront pas autorisés et les permis seront graduellement retirés;
● Un BAPE générique sur la filière des hydrocarbures en Gaspésie sera lancé;
● La Loi sur les hydrocarbures et ses règlements afférents seront abrogés;
● La Caisse de dépôt et placement du Québec devra adopter un plan de désinvestissement graduel dans les énergies fossiles.
Pour protéger notre eau :
● Adopter une stratégie de réduction des déversements d’eaux usées;
● Inscrire dans la Charte des droits et libertés de la personne un droit d’accès à une eau potable de qualité et en quantité suffisante;
● Adopter une stratégie de réduction du risque d’inondation;
● Investissements pour améliorer les usines de traitement des eaux : établir des budgets par bassin versant avec la participation des organismes de bassins versants (OBV);
● Rendre publics tous les déversements d’eaux usées, en temps réel, à l’aide d’une application.
Pour la qualité de l’air :
Appliquer le Plan Picard pour la mobilité, c’est-à-dire :
1. Tramway électrique express Longueuil-Chambly empruntant le terrain de l’ancienne voie ferrée longeant le boul. Périgny. Ce tram express favorisera l’achat local à Chambly, contrairement au REM qui bénéficiera uniquement à l’économie du DIX30;
2. Favoriser le covoiturage, le taxi, les transports collectifs et les véhicules électriques par la mise en place de voies réservées sur la 10 et la 112;
3. Soutenir un projet d’autopartage pour Chambly et Saint-Basile-le-Grand;
4. Favoriser la mobilité active (vélos et piétons);
5. Refuser le retrait des autobus directs entre Montréal et Chambly.
Pour protéger la biodiversité
● Respecter les engagements internationaux du Québec;
● Affirmer nos compétences en matière environnementale, renforcer le BAPE et en garantir l’indépendance;
● Adopter une loi affirmant la primauté de la compétence du Québec en matière d’environnement qui inclut l’affirmation de notre pouvoir exclusif d’évaluation de tout projet en territoire québécois, et statuer à son sujet. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires