Changements concrets pour le porte-monnaie

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Changements concrets pour le porte-monnaie
Justin Trudeau est le premier ministre du Canada pour un second mandat. (Photo : Martine Veillette)

Lors des élections fédérales du 21 octobre, le pays a élu de façon minoritaire le Parti libéral, faisant de Justin Trudeau son premier ministre pour une deuxième fois. Malgré le fait que le parti à l’emblème rouge ne soit pas majoritaire, voici certains changements qu’il a promis et mis de l’avant, ainsi que les impacts concrets de ceux-ci dans la réalité quotidienne du citoyen.

Josée Cabral est spécialiste de l’impôt supérieur pour H&R Block. D’entrée de jeu, elle spécifie que : « Il est important de noter que le gouvernement est minoritaire et qu’il devra travailler différemment des gouvernements majoritaires, en ce sens qu’il doit redoubler d’efforts pour faire adopter les projets de loi et effectuer des changements. Donc, jusqu’à l’annonce de l’Énoncé économique de l’automne au mois de novembre, les modifications fiscales promises en campagne électorale demeurent provisoires. » Mme Cabral dépeint concrètement, au conditionnel, le portrait des ces changements.

La première tranche de revenu des particuliers exempte d’impôts passera de 12 000 à 15 000 $.

« C’est une mesure qui permettrait aux gens de la classe moyenne de faire des économies. Les libéraux se sont en effet engagés à hausser le montant personnel de base, pour la déclaration fiscale, à 15 000 $, mais seulement pour les personnes dont le revenu imposable est inférieur à 147 667 $.

Cette mesure se traduirait donc en moyenne par une économie de 292 $ pour une personne seule et de 585 $ pour une famille, selon les estimations du parti.

À noter toutefois que les tranches d’imposition les plus élevées n’en profiteront pas autant que le reste des Canadiens. Ceux qui gagnent plus de 210 371 $ devront se contenter du montant actuel. »

L’Allocation canadienne pour enfants sera augmentée de 15 % pour les parents ayant un enfant âgé de moins d’un an et les prestations de maternité et les prestations parentales seront dorénavant libres d’impôts.

« Les libéraux se sont engagés à bonifier de 15 % l’Allocation canadienne pour enfants (ACE) pour un enfant de moins de 1 an, et de 1 000 $ de plus par année.

Ce montant non imposable est versé chaque mois aux familles admissibles et les aide ainsi à subvenir aux besoins de leurs enfants.

Les libéraux se sont aussi engagés à supprimer l’impôt fédéral sur les prestations d’assurance-emploi pour les congés de maternité et parentaux. Pour les Québécois, la situation sera légèrement différente, puisque contrairement aux autres provinces, au Québec, le régime parental est géré par le Régime québécois d’assurance parentale (RQAP). L’impôt est donc prélevé par le provincial et le fédéral. Maintenant que la portion fédérale disparaîtra, il reste à voir si le gouvernement provincial du Québec compte changer sa façon d’imposer ou non. »

Ils accorderont aux propriétaires des prêts sans intérêt jusqu’à 40 000 $ pour des rénovations écoénergétiques. De plus, ils aideront les personnes qui font l’achat d’une maison certifiée zéro-émission en leur accordant une subvention pouvant atteindre 5 000 $.

« Dans leur dernier budget, les libéraux ont déjà fait passer de 25 000 $ à 30 000 $ le retrait maximal du REER dans le cadre du Régime d’accession à la propriété (RAP). Maintenant, ils voudraient accorder aux propriétaires des prêts sans intérêt jusqu’à 40 000 $ pour des rénovations écoénergétiques.

De plus, ils veulent aider les personnes qui font l’achat d’une maison certifiée zéro-émission en leur accordant une subvention pouvant atteindre 5 000 $.

Cette mesure-là serait non seulement bénéfique pour les poches des nouveaux propriétaires, mais aussi pour notre environnement puisque ces maisons zéro-émission ne produiront pas plus que ce qu’elles consomment.

Également, dans le dernier budget, les libéraux ont mis en place l’incitatif à l’achat d’une première propriété, un programme de prêt hypothécaire avec participation de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Ce programme permet déjà de confier jusqu’à 5 % ou 10 % du montant d’une hypothèque à la SCHL, réduisant du coup les montants que les premiers acheteurs doivent débourser chaque mois. En contrepartie, les bénéficiaires doivent rembourser la SCHL, mais seulement au moment de la vente de leur propriété et sans devoir acquitter d’intérêt sur la somme prêtée.

À l’avenir, ils augmenteront la valeur des maisons admissibles à 800 000 $ (plutôt que 500 000 $) dans les villes où le prix des propriétés est plus élevé (ex. Toronto, Vancouver et Victoria). »

Les aînés de plus de 75 ans verront leurs prestations de la Sécurité de la vieillesse augmenter de 10 %.

« Sous le gouvernement libéral, et si la proposition est retenue dans le budget qui sera présenté en novembre, les aînés de plus de 75 ans verront leurs prestations de la Sécurité de la vieillesse augmenter de 10 %. Le parti augmenterait également de 25 % les prestations de survivant du Régime de pensions du Canada. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires