Champion du monde de CrossFit

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Champion du monde de CrossFit
De gauche à droite, Rich Froning, Taylor Williamson, Samuel Cournoyer et Andrea Nisler célèbrent leur victoire. (Photo : courtoisie)

Le Richelois Samuel Cournoyer a raflé les grands honneurs en équipe lors des CrossFit Games 2022 à Madison, au Wisconsin.

Il avait l’habitude de compétitionner individuellement. Cette fois, c’est entouré d’Andrea Nisler, de Taylor Williamson et du légendaire Rich Froning que Samuel Cournoyer a décidé de participer. « J’ai grandi en jouant au hockey. Ça me manquait, l’aspect ‘’d’équipe’’ », précise Samuel Cournoyer. Du 3 au 7 août, l’équipe a dû se dépasser à travers 11 épreuves lui permettant de devenir championne du monde. « C’est un feeling que j’essaie encore de comprendre. Je n’ai pas encore les mots pour le décrire », exprime l’athlète qui a participé à trois reprises au CrossFit Games en individuel.

L’Américain Rich Froning a été vainqueur en individuel des CrossFit Games en 2011, 2012, 2013 et 2014. Il a aussi mené son équipe CrossFit Mayhem Freedom à la victoire des éditions 2015, 2016, 2018, 2019 et 2021 dans la catégorie par équipes. En 2019, il a accumulé 8 médailles d’or et 2 médailles d’argent de CrossFit, faisant de lui l’athlète le plus médaillé de la discipline. « Quand tu as l’occasion de compétitionner en équipe avec un gars comme ça, c’est dur de dire non », mentionne le Richelois, qui s’est nourri de l’expérience qu’a pu lui transmettre Froning.

« Je vais essayer de mettre en pratique ce que j’ai appris avec le meilleur au monde. » – Samuel Cournoyer

Individuel par opposition à équipe

Individuellement, l’athlète est seul responsable de son sort. En équipe, si l’un des compétiteurs connaît une mauvaise journée au bureau, ce sont tous les autres membres qui écopent. « Ça rend la chose plus intéressante. Ça prend de la communication. Quand un coéquipier a une mauvaise journée de compétition, tout le monde doit s’adapter mais c’est ce qui fait la beauté d’être en équipe », établit celui dont le quatuor a été meilleur que les 29 autres en ces CrossFit Games.

Samuel Cournoyer retournera en individuel pour sa saison 2023. « Je vais essayer de mettre en pratique ce que j’ai appris avec le meilleur au monde (Rich Froning) et ce que j’ai appris de son parcours, de son expérience », souligne l’homme de 26 ans, qui ressort de cette association avec des « trucs de champion » que peu connaissent.

L’entraînement en parcours (CrossFit), c’est exigeant pour le corps. C’est un programme qui dure toute l’année auquel se dévoue Cournoyer. Après sa victoire, l’athlète a pris cinq jours de répit. Il était ensuite de retour progressivement à l’entraînement. « À ces degrés d’intensité d’entraînement, il y a de petits bobos. Ce n’est rien de majeur, mais on en prend soin », ajoute celui qui attaque déjà sa nouvelle campagne. Potentiellement, dans son collimateur, il a le Rogue Invitational qui se déroule au Texas.
Depuis quatre ans, Samuel Cournoyer est athlète de CrossFit à temps plein. Depuis deux ans, il est capable d’en vivre.

CrossFit à Chambly

À Chambly, CrossFit ADM vise à améliorer la qualité de vie de ses membres à travers l’entraînement. L’établissement propose une journée portes ouvertes le 11 septembre prochain, permettant notamment de devenir un nouvel initié de la discipline. Aucune inscription n’est requise. Il suffit de se présenter sur place pour le cours de 9 h à 10 h.

Partager cet article