Chambly sur le golf: le maire Denis Lavoie questionné une fois de plus

Par Annabelle Baillargeon
Chambly sur le golf: le maire Denis Lavoie questionné une fois de plus

MUNICIPAL. Plusieurs citoyens ont manifesté leurs inquiétudes quant à la deuxième phase du développement résidentiel Chambly sur le golf proposé par Habitations Trigone, au cours de la dernière séance du conseil, le 17 janvier.

Le directeur de l’urbanisme de Chambly, Jean-François Auclair, a informé le 7 décembre les citoyens du quartier de l’offre d’achat qu’avait déposée Habitations Trigone au propriétaire du terrain, Barry McLean. Le projet du promoteur prévoit l’ajout de 570 portes sur le terrain de l’ancien golf, situé entre les rues Daigneault et Georges-Pépin.

Un regroupement de citoyens, représenté par André Labarre, avait alors suggéré la création d’un espace vert sur ce terrain. Le maire de Chambly estime qu’un tel projet représenterait des sommes immenses, que les citoyens ne seraient pas prêts à débourser.

«Je souligne humblement qu’au rôle d’évaluation la valeur de l’immeuble est de 1 506 200$. Est-ce une somme immense pour la Ville», a interrogé Michel Le Berre.

«Vous mélangez le solde et la valeur marchande. Un offre d’achat entre deux corporatifs a été faite à 7$ du pied carré, ce qui équivaut à près de 19 M$», a rétorqué le maire.

Tensions palpables

M. Le Berre a rappelé la crainte manifestée par les résidents du quartier que le projet de Trigone ne soit adopté au travers du processus de concordance avec le Schéma d’aménagement de la MRC de la Vallée-du-Richelieu.

Le maire a mis fin à l’intervention de M. Le Berre, justifiant que cinq minutes sont accordées pour chaque citoyen à la période de questions. Cette réaction a étonné l’assemblée, qui a manifesté son mécontentement.

«Le règlement a été décidé avant que j’arrive pour permettre à plus de gens d’intervenir. Je ne suis pas chiche de mon temps, je vous invite à venir me rencontrer à la fin de la séance», a sèchement lancé le maire Lavoie.

Au plan d’urbanisme de la Ville, le terrain de golf est qualifié «parc et espace vert». Or, le même espace est affecté comme zone résidentielle sur la carte d’affectation du sol de la MRC, comme l’a ensuite fait remarquer André Labarre.

«C’est faux de dire que c’est le dernier espace vert de Chambly. 52% de la municipalité est classé vert. De toute façon, je ne comprends pas la panique, il n’y aura pas de pelletée de terre avant 3-4 ans», a ajouté M. Lavoie.

Trafic

«Les citoyens sont déjà exaspérés par la congestion sur la route 112 entre Chambly et l’autoroute 30. Ne serait-il pas plus prudent de mettre un moratoire sur ce projet et ainsi endiguer la venue d’environ 850 véhicules additionnels?», a suggéré le citoyen, Gaétan Lussier.

Déjà pris avec des problèmes de congestion, les citoyens craignent que la situation se détériore, avec ce nouveau développement.

«Le problème de congestion se trouve avant Chambly, jusqu’à l’autoroute 30», a défendu le maire. Il souligne que la ville sécurisera la sortie sur la rue Daigneault que le projet de phase deux de Trigone se fasse ou non.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de